Témoignage : Sr Geneviève Goron, fondatrice de l’école catholique de Djambala, rappelée à Dieu

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

Les religieuses de la Sainte Famille d’Amiens en France pleurent Sr Geneviève Goron (1931-2010), fondatrice de l’école catholique de Djambala dans le diocèse d’Owando. Venue au monde en janvier 1931 dans l’Oise en France, elle l’a quitté, le 30 octobre 2010 dans sa terre natale. Dieu ait son âme! Et merci à elle pour les 54 ans de vie apostolique au service de Dieu, singulièrement dans l’axe: France - Mali - Congo. En 1970, Sr Geneviève est au Mali; 1990 à Djambala; 1997, retour en France; 2002, Mali; 2007, fermeture de Sikasso et retour définitif en France.

 

Afrique, terre de mission et de prédilection

Implantées auparavant à Sikasso au Mali, les religieuses de la Sainte Famille œuvrent, outre la maison centrale de Brazzaville, dans le diocèse d’Owando précisément à Lékana et à Djambala. Un Malien, que Sr Geneviève a beaucoup soutenu, lui rend un vibrant hommage: «Les Dogons savaient déjà, avant l’arrivée du christianisme, que les morts ne sont pas morts. Ils vivent au milieu de nous. Ainsi, tu vis en nous et autour de nous pour toujours». C’est parce qu’elle vit en nous que j’aimerais, à mon tour, saluer sa mémoire. En effet, notre rencontre remonte à 1990. En charge de la paroisse St Joseph de Djambala, j’ai reçu et fait loger gratuitement - dans une maison de l’administration médicale - la petite équipe qu’elle formait avec les sœurs Marie-Thérèse Panneckouke et Micheline Levasseur.

Depuis lors, le contact est resté permanent. Une amitié qui n’a souffert d’aucun ride. Lorsqu’en 1996, je revois Sr Geneviève à Amiens, elle est condamnée par un cancer de sein. «Les médecins lui donnent six mois», m’a glissé Sr Marie de la Croix, Mère générale d’alors. C’est avec beaucoup d’émotion que nous nous sommes revus en 2009 en France, à défaut de nous voir au Mali en décembre 2008, comme elle l’avait fortement souhaité. Quoi qu’il en soit, je loue le courage et l’abnégation de la patiente en même temps que je bénis le Seigneur pour les 14 années de répit... Comme quoi, les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées...

Eduquer par l’enseignement

En 1990, Mgr Ernest Kombo, de vénérée mémoire, concrétise un vieux projet datant de 1960: l’implantation d’une communauté religieuse à Djambala. «Nous ne viendrons pas enseigner le catéchisme de façon classique. Notre préoccupation, ont déclaré les Soeurs, est avant tout de fonder une école, et c’est dans ce cadre-là que sera donnée la culture religieuse». C’était également le souci de feu l’évêque d’Owando: éduquer par l’enseignement. L’école «Sainte Geveviève» est là. Ses cycles pré-scolaire, primaire et collège font la fierté de la ville de Djambala.

Comment ne pas bénir Dieu pour une telle œuvre inscrite dorénavant dans le cinquantenaire de la paroisse célébrée avec faste, le 9 janvier 2011?

Abbé Philippe MABIALA
Curé de la paroisse Notre Dame de Lourdes de Sibiti
(Diocèse de Nkayi)

 

Informations supplémentaires