Paroisse Saint Paul de Madibou (Archidiocèse de Brazzaville) : Mgr Anatole Milandou a présidé une messe d’action de grâce pour les 47 ans de cette paroisse

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Cette paroisse a célébré un triple évènement : l’an 47 ans de son existence, la célébration anticipée de la fête patronale (le 25 janvier) et  la reprise des travaux  de construction de son église. Le clou de  ce triple évènement a été la célébration eucharistique du dimanche 23 janvier 2011, en l’église Saint-Paul de Madibou, en construction. Cette messe a été présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville. Il était entouré de six prêtres et de deux diacres, parmi lesquels: les abbés Adrien Batantou, curé de cette paroisse, Serge Mahoungou, Okéba Teddy Emmard, respectivement, vicaires dela dite paroisse.

Cette messe, animée par la chorale Cardinal Emile Biayenda, la schola populaire et les amis de grégoriens, a connu la participation de plusieurs autorités politico-administratives, civiles, militaires et des bienfaiteurs. On peut citer: Prosper Diatoulou, député de la 5ème circonscription de Makélékélé,  Jean-Claude Nganga, ancien ministre des sports, et le Général Anselme Makoumbou Nkouka. Des religieux, des religieuses, des fidèles laïcs ont répondu présent à cette invitation dominicale.

S’appuyant sur l’évangile de saint Marc (Mc 16, 15-18), Mgr Anatole Milandou, s’exprimant, à la fois, en français et en lari, a rappelé à l’assemblée chrétienne sa première visite, dans cette paroisse, avec tous les mouvements d’apostolat de l’archidiocèse de Brazzaville. C’était en 2009, pour l’échange des vœux. L’occasion était tout indiquée,  pour sensibiliser les chrétiens sur l’année Saint-Paul et  solliciter leur contribution pour la  construction de la  toiture de cette église. Par ailleurs, il a retracé la vie de Saint Paul, qui devient notre père, dans la foi. Avant qu’il soit Paul, il persécutait les chrétiens sur la route de Damas. Après sa conversion, Paul deviendra un apôtre qui marque un tournant décisif dans l’histoire de l’Eglise.

Poursuivant sa prédication, il a interpellé le peuple de Dieu d’imiter l’exemple de Paul, qui devient le patron de cette église.

Pourquoi sommes nous retrouvés ici ?, s’est-il interrogé. C’est pour construire cette église, en cette année dédiée à Mgr Théophile Mbemba: «Chrétiens de Brazzaville, organise ton église et vis dans la foi». Comment organiser l’église, si on ne contribue pas à sa construction. L’archevêque  de Brazzaville a exhorté les fidèles à demander à Dieu afin qu’il suscite des hommes généreux. «Si vous savez donner, Dieu fera des miracles», a t-il conclu.

Avant la fin de la célébration, l’abbé Adrien Batantou, curé de la paroisse, a remercié, Mgr Anatole Milangou, pour sa disponibilité, d’accepter courageusement, de relancer les travaux de construction dans cette paroisse.  Il a, également, invité l’archevêque de Brazzaville à venir bénir cette église qui fêtera son cinquantenaire dans trois ans. Avant de faire appel à la générosité de toutes les personnes de bonne volonté de les soutenir.

Construite en 1964, la vieille chapelle de Madibou est devenue la propriété du diocèse de Kinkala, dès 1988. Elle  a été, par la suite, mise, provisoirement, à la disposition des chrétiens de Madibou habitant les zones de Madibou 1, Ngoko, Mayala, Kintsana, Kimpouomo 1, Kimpouomo 2, Madibou 2, Wayako et Moukolé.  Cette paroisse s’étend,  actuellement, sur une superficie de 280m2, avec une population de 18.642 habitants. Elle compte 10.000 chrétiens.

Rappelons que le coût total estimatif de la construction de cette paroisse s’élève à 389 385 176 FCFA.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Informations supplémentaires