Congrégation des Sœurs auxiliatrices de Marie Immaculée : Mgr Anatole Milandou a béni le centre Sadisana

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, a procédé, jeudi 8 décembre 2011, en la solennité de l’Immaculée conception de la Vierge Marie,  à la bénédiction du centre Sadisana, construit par la congrégation des Sœurs auxiliatrices de Marie Immaculée, fondée par Sr Elianne Julienne Boukaka. C’était au cours d’une messe concélébrée par onze prêtres, parmi lesquels les pères Nicaise Wilfrid Ossébi, Pascal Taty, Clément Mbumba et Brel Maléla Daouda, respectivement, vicaire épiscopal chargé de la vie consacrée, curé doyen de cette zone écclésiastique, curé de la paroisse Saint Grégoire de Massengo et vicaire de la paroisse Saint Pierre Claver de Bacongo. Situé à Massengo, en banlieue Nord de Brazzaville, sur la route nationale n°2, ce centre compte principalement un imposant bâtiment à deux niveaux.
Conçu pour accueillir l’enfance en détresse, les  enfants des personnes malades qu’accompagnent les sœurs auxiliatrices et les membres de l’A.c.a (Association congolaise accompagner), le centre Sadisana est un premier lieu de réalisation de la vocation religieuse des sœurs auxiliatrices de Marie Immaculée. Les sœurs auxiliatrices de Marie Immaculée, qui ont pour sainte patronne, la Sainte Vierge Marie, y offrent,  en plus de l’accueil et de la prière, des soins appropriés nécessaires à chaque catégorie de personnes accueillies. Elles ont pour projet de vivre, au cœur du monde, une vie totalement consacrée à Dieu, en répondant à l’appel du Christ qui les envoie au service des plus vulnérables.
Dans l’exercice de leur mission, elles sont témoins de la réalité quotidienne du non sens de la vie, de la fin de vie et des longs tiraillements de santé qui aboutissent parfois au déchirement du tissu familial, à l’abandon des personnes malades en fin de vie et  au mépris des orphelins. C’est ainsi qu’elles prennent en charge les enfants orphelins des malades accompagnés décédés, exerçant ainsi en leur faveur une action éducative, psychothérapeutique et évangélisatrice.
Au cours de l’homélie, Mgr Anatole Milandou a loué l’œuvre des sœurs auxiliatrices de Marie Immaculée, en ce qu’elle traduit et revêt l’authenticité de leur charisme vocationnel qui consiste à accompagner les personnes malades et à encadrer la jeunesse. De ce fait, il a encouragé les auxiliatrices à aller de l’avant, en intéressant sur leur passage toutes les catégories des personnes vulnérables, afin que le règne de Dieu advienne et soit proclammé jusqu’aux extrémités de la terre.
Dans la foule des participants à cette messe commentée par Sr Thalina Kandza et animée par la chorale Espérance de la paroisse Saint Grégoire de Massengo, figuraient, entre autres, Louis Itoua Poto, vice-président du B.d.a.l (Bureau diocésain de l’apostolat des laïcs), Sr Ida Pélagie Louvouandou, présidente de l’U.s.m.c (Union des supérieures majeures du Congo), et Sr Constantine Mouélet, supérieure provinciale de la congrégation des sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé.
Après l’homélie, l’archevêque a procédé au rituel de bénédiction du centre. Après quoi, les auxiliatrices de Marie Immaculée ont récité la prière dédiée à leur sainte patronne. Sr Rosine Itoua, membre de la congrégation, a prononcé le mot de circonstance, dans lequel, elle a rappelé quelques souvenirs ayant précédé la construction de ce centre.
Au nom de sa congrégation, Sr Elianne Julienne Boukaka a remercié l’archevêque de Brazzaville d’avoir présidé cette messe, les prêtres pour leur présence effective ansi que tous les participants à ladite cérémonie. De même, elle a présenté la genèse, les caractéristiques et les spécificités du centre Sadisana, l’unique et le premier en son genre, actuellement, dans l’archidiocèse de Brazzaville.

Gislain Wilfrid BOUMBA