Confrérie Sainte Rita de Cascia (archidiocèse de Brazzaville) : L’abbé Jacques Nganga a ouvert la prière des 15 jeudis

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Symbole de la dévotion à Sainte Rita de Cascia, les exercices des 15 jeudis sont un moment précieux de prière, au cours duquel, les dévots de Sainte Rita, méditent et approfondissent la vie de cette sainte, tout en se mettant à sa suite, afin de bénéficier des grâces divines diverses. C’est ainsi que, samedi 5 février 2011, l’abbé Jacques Nganga Nitumosi, aumônier diocésain de la confrérie Sainte Rita dans l’archidiocèse de Brazzaville, a présidé la messe d’ouverture des exercices des 15 jeudis, en l’église Saint Esprit de Moungali. Au début de la célébration, l’abbé Servais Moumocko Loupeth, aumônier diocésain adjoint de la confrérie Sainte Rita a prononcé un mot, dans lequel, il a présenté et circonscrit l’événement.

Cette célébration était animée par la chorale diocésaine de la confrérie Sainte Rita, et concélébrée par les abbés Sébastien Zoubakéla, Servais Moumocko Loupeth et Arnaud Louaza, respectivement, aumônier national, aumônier diocésain adjoint de la confrérie Sainte Rita dans l’archidiocèse de Brazzaville et aumônier diocésain de la confrérie Sainte Rita du diocèse de Ouesso.

L’église Saint Esprit de Moungali était bondée de ritiens et ritiennes, vêtus de leur uniforme aux couleurs traditionnelles (Bleu et Rose), venant de diverses confréries paroissiales de l’archidiocèse de Brazzaville. Ceci pour être témoins de cet événement annuel de la confrérie Sainte Rita. Une messe qui a été aussi marquée par la présence de Mme Célestine Kouakoua, ambassadrice du Congo en Guinée-Equatoriale et membre d’honneur de la confrérie Sainte Rita de la paroisse Saint Esprit de Moungali.

Libérant son homélie, en ce jour mémorable, l’abbé Jacques Nganga a interpellé les abeilles de Rita sur le fait que les exercices des 15 jeudis, ne sont pas un  sacrement, ni un fétiche, mais un moment important au cours duquel, les dévots de Sainte Rita méditent et approfondissent la vie de Sainte Rita, afin d’obtenir des grâces multiples et diverses de la part du Seigneur. «Nous pratiquons les exercices des 15 jeudis, en souvenir des 15 dernières années que Sainte Rita a passées dans sa vie de recluse. (…) Les fruits recherchés pendant ces 15 jeudis, ce ne sont pas les miracles», a poursuivi le célébrant, en appelant ainsi à la conscience des abeilles de Rita, en vue d’un changement radical de comportement et de mentalité. Dans cet élan, le prédicateur a voulu signifier que «la relation avec le Seigneur est une relation qui se soigne, à l’image des relations que nous entretenons avec les êtres chers». Pour ce faire, il a stimulé les abeilles de Rita, à participer avec assiduité à la prière, tout en demeurant dynamiques dans les différentes activités organisées par le bureau diocésain de la confrérie Sainte Rita.

Peu avant la fin, deux allocutions ont été prononcées, d’abord par Jean Médard Malonga, président diocésain de la confrérie Sainte Rita de Brazzaville. Au cours de laquelle, après avoir passé en revue les préoccupations des abeilles de Rita, il a déclaré ouverts les exercices des 15 jeudis 2011. Puis, les abbés Servais Moumocko Loupeth et Arnaud Louaza se sont également adressés aux abeilles de Rita, en cette circonstance de fête.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires