Congrégation des frères dominicains : Deux prêtes et un diacre ont été ordonnés par Mgr Anatole Milandou à Brazzaville

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

La congrégation des frères dominicains a eu deux nouveaux prêtres et un diacre. Les ordinations ont eu lieu samedi 12 février 2011, en la cathédrale Sacré-Cœur, par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville. Il s’agit des frères Bovary Leho et Patrick Ndodé Sikossi, qui ont été ordonnés prêtres, et du frère Ponce Nérée Miantoko admis au diaconat. Plusieurs prêtres ont concélébré cette messe d’ordination, parmi lesquels : les abbés Léonard Milongo, vicaire général de l’archidiocèse, les frères Jean-Paul Vesco, nouvellement élu prieur provincial de la province dominicaine de France, Claver Boundja, vicaire provincial du vicariat d’Afrique centrale, Gervais Protais Yombo, et Antonio Mabiala, respectivement recteurs des séminaires Cardinal Emile Biayenda et Georges Firmin Singha de Brazzaville.

Avant le début de la célébration eucharistique, le frère Claver Boundja, prêtre, a présenté les trois frères à l’ordinant, pour leur conférer l’ordination presbytérale et diaconale. Les frères Bovary Leho, Ponce Nérée Miantoko (Congolais), et Patrick Ndodé Sikossi (Centrafricain) ont suivi leur formation en théologie à Yaoundé (Cameroun). Ils ont passé leur retraite, pour se préparer aux ordinations, chez les Franciscains, à Brazzaville, sur le thème: «La noblesse et la dignité du sacerdoce».

Trois temps forts ont marqué cette célébration eucharistique: l’homélie de Mgr l’archevêque, les mots de remerciements des frères Bovary Leho et  Jean Paul Vesco.

Libérant son homélie, Mgr Anatole Miandou a remercié tous les artisans  de l’Eglise qui ont participé à la réussite du sacerdoce des trois frères. De même, il s’est adressé à ces derniers qui, dans leur ministère, doivent aider ceux qui souffrent et d’être serviteurs, à l’exemple du Maître qui est Jésus. «C’est à cette humanité marquée par le péché que vous serez envoyés, pour libérer ce peuple de la convoitise du pouvoir, de la chaire et de l’argent, c’est votre apostolat», leur a-t-il dit.

Par ailleurs,  l’archevêque a demandé aux frères Bovary, Patrick et Ponce de ne jamais oublier leurs origines, le fondateur de leur congrégation, Saint-Dominique qui a commencé son apostolat par la prédication sur l’enseignement de la théologie. «Saint Dominique, avait compris les causes profondes du mal, il a fallu lutter contre la grande ignorance du mal de la population de ce temps-là, pour amener les âmes au Seigneur», a-t-il rappelé.

Par l’intercession de la Vierge Marie, comme Saint-Dominique qui était un enfant de Marie, en contribuant à répondre à la dévotion du rosaire, l’archevêque a demandé au peuple de Dieu de prier pour les trois frères qui entrent dans le ministère pastoral.

Mgr Milandou a, d’abord, ordonné diacre, le frère Ponce Nérée Miantoko. Puis, il a consacré à la prêtrise, les frères Bovary Leho et Patrick Ndodé Sikossi.

Dans son mot, avant la fin de la messe, frère Bovary Leho a remercié l’archevêque et les chrétiens qui les ont soutenus dans leur cheminement jusqu’aux ordinations. «L’instant présent est, réellement, un moment-clé de notre vie qui peut susciter de la crainte, car, désormais, une lourde responsabilité repose sur nos épaules; Dieu fait grâce, dans l’espérance qui nous rassu-re et nous parviendrons à assurer certaines missions particulières», a t-il dit.

Le prieur provincial a, quant à lui, demandé aux trois frères de se souvenir, en ce moment de joie, de leurs frères ainés, lorsqu’ils auront besoin d’eux. Mgr l’archevêque a remercié les ordinands pour leur courage et leur générosité et aux parents pour ce don fait à l’Eglise. Il a, ensuite, interpellé les parents de se préoccuper de l’éducation des jeunes, au regard de sa dégradation.

Signalons que la messe était animée par deux chorales jumelées, notamment la chorale  Immaculée Conception de la paroisse Notre-Dame du Rosaire et celle de l’aumônerie universitaire. Des délégations venues du Cameroun, de la Centrafrique et de la France ont apporté leur soutien aux frères consacrés au ministère de Dieu.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA