Nomination : Mgr Daniel Nzika, nouvel évêque d’Impfondo

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Enfin! Après trois ans d’une attente orante, les fidèles du diocèse d’Impfondo ont reçu jeudi 12 décembre la nouvelle qu’ils attendaient de Rome. Le Pape a accédé à la demande de Mgr Jean Gardin de prendre sa retraite. Il a atteint les 75 ans canoniques en 2016, et il était dans l’attente de la nomination de son successeur. C’est désormais chose faite.

 

Ce jeudi 12 décembre en effet, les évêques du Congo à peine sortis de leur retraite à Liambou (Pointe-Noire), ont réuni des prêtres et des journalistes au siège de la Conférence épiscopale de Brazzaville pour l’annonce solennelle. C’est le Nonce apostolique au Congo et au Gabon, Mgr Francisco Escalante Molina, qui a lu le décret de nomination signé par le Pape. «Le Saint-Père a nommé l’abbé Daniel Nzika, du clergé diocésain de Ouesso, évêque d’Impfondo».
Puis ses insignes d’évêque, notamment la calotte, lui ont été remis.
Applaudissements nourris dans la salle.
Le nouvel évêque d’Impfondo est né le 16 février 1971 à Ouesso où il a fait ses études primaires. Il entre au petit séminaire Saint Pie X de Makoua (1992-1995) puis, pendant cinq ans, part poursuivre des études en philosophie et en théologie au Grand séminaire universitaire de Toulouse, puis à Angers, en France. C’est là qu’il est ordonné diacre en juin 2000, alors que son ordination sacerdotale aura lieu à Ouesso six mois plus tard, le 9 décembre de la même année.
Par deux fois, il assurera les fonctions de Vicaire général du diocèse de Ouesso: d’abord, sous Mgr Hervé Itoua, puis sous Mgr Yves Marie Monot, l’actuel évêque de Ouesso. Pendant 19 ans, de 2000 jusqu’à sa nomination actuelle, Mgr Daniel Nzika a accumulé une solide expérience pastorale en paroisse, à Pokola et à la paroisse cathédrale Saint Pierre Claver dont il a été le curé.
Les premiers mots du nouvel évêque ont été empreints de beaucoup de simplicité. «Non, je ne m’y attendais pas. Je vais prendre le temps d’écouter mon prédécesseur et aîné Mgr Jean Gardin, les autres évêques et les chrétiens pour voir les défis pastoraux qui se posent à nous et la manière de les affronter. Je m’en remets à Celui qui m’a désigné, Dieu, pour faire face».
Les attaques qui se multiplient contre l’Eglise dans les réseaux sociaux lui font-ils peur? Comment se comporter face à ceux qui jettent l’opprobre? Mgr Daniel Nzika estime que «tout balancer sur la place publique», n’est pas la meilleure manière de construire. Il faut une approche fraternelle de dialogue.
Quant à Mgr Jean Gardin, il quitte Impfondo soulagé. Il a dit merci au Pape qui a pris en compte sa demande de retraite. «Cela fait trois ans que j’ai présenté ma démission. Partir, c’est mourir un peu, surtout après 40 ans de présence dans La Likouala. J’ai fait ce que j’ai pu, mais le diocèse est en route. Je suis content de savoir que c’est un fils de la forêt qui prend le relai dans un esprit de service. Merci, Daniel, et félicitations d’avoir été choisi».

A.S. MIANZOUKOUTA