Dolisie : Colonie de vacances pour les enfants du Centre d’accueil des mineurs de Mvoumvou de Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le site de Sala-Ngolo à Dolisie a accueilli 30 enfants du Centre d’accueil des mineurs de Mvoumvou (CAM) de Pointe-Noire, pour une colonie des vacances. Après neuf mois d’études, les responsables du CAM ont pris l’initiative d’organiser, comme chaque année, cette colonie des vacances qui s’est achevée le 1er septembre 2019. Pendant trois semaines, les enfants ont soufflé, dans une ambiance hors  des contraintes et des devoirs de classe. Le mot d’ordre était: repos, loisirs, détente hors de la ville de Pointe-Noire. 

 

Pendant presque tout le mois d’août, les enfants du Centre d’accueil des mineurs de Mvoumvou se sont donné à fond pour la réussite de leur colonie des vacances à Dolisie, sous le thème: «L’enfant du CAM face à la découverte de la ville de Dolisie»
La colonie avait, naturellement, pour buts de faire découvrir aux enfants de CAM d’autres localités du Congo et aussi leurs cultures afin d’avoir une idée des différentes habitudes, comparées à celles ayant cours à Pointe-Noire.
Après Louvakou où s’est déroulée la 5e édition, les initiateurs s’étaient rendu compte que le phénomène dit des «enfants de la rue» commençait aussi à prendre de l’ampleur à Dolisie. Tenant compte de leurs expériences, ils ont eu l’idée d’organiser des rencontres entre les enfants du CAM et ceux de Dolisie, afin d’interpeler l’opinion sur ce phénomène.
Pour cette 6e édition, beaucoup d’activités ont été réalisées par rapport aux éditions antérieures: fabriquer des balais, des verres en bambou, ou encore visiter des sites, tenir un atelier d’éducation à la protection de l’environnement et de l’éducation affective et relationnelle, du sport, des soirées culturelles avec des jeunes catholiques venus de Brazzaville et de Dolisie. Des échanges sur le phénomène des enfants de la rue et des accompagnements spirituels ont eu lieu.
Chaque enfant du CAM a eu le temps de discerner sa propre expérience et de prendre le courage de témoigner sur sa vie passée avant de venir au Centre d’accueil des enfants mineurs de Mvoumvou. De l’avis de nombreux enfants, cette colonie a été l’une des meilleures qu’ils aient vécues.
Pour Jephté Hermannh Kibinda, chef du CAM à Pointe-Noire, tout le mérite revient tout d’abord à Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, évêque de Dolisie, pour l’accueil et l’autorisation d’organiser cette colonie à Dolisie avec son appui. Il a également remercié la Caritas diocésaine de Dolisie pour sa collaboration tout au long de leur séjour, et merci aussi aux agents du CAM pour leur disponibilité à l’endroit des enfants.
Le bilan a été positif, estimé à 85% le taux d’atteinte des objectifs retenus, les difficultés logistiques n’ayant pas permis la réalisation du 100%.

Madocie Déogratias MONGO

Informations supplémentaires