Echo des commissions/Commission épiscopale pour la pastorale de l’enfance et de la jeunesse : Le père Sylvain Bamana cède le témoin au père Jonas Bangui

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

C’est en date du 31 mai 2019 que Mgr Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi, président de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) a nommé deux coordonnateurs de la Commission épiscopale pour la pastorale de l’enfance et de la jeunesse (CEPEJ). Il s’agit du père Jonas Clotaire Bangui de la Congrégation du Saint-Esprit, l’actuel curé de la paroisse Notre-Dame des Victoires de Ouenzé, comme coordonnateur national et l’abbé Urgel Eric Babika, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, actuellement président de la Commission diocésaine pour la pastorale de l’enfance et de la jeunesse et vicaire de la paroisse Sainte-Anne de Poto-Poto, comme vice-coordonnateur.


La cérémonie de passation de consignes entre le coordonnateur national sortant et les deux entrants a eu lieu lundi 24 juin 2019, en la fête de la nativité de Saint Jean-Baptiste au Centre interdiocésain des œuvres (CIO), à Brazzaville. Sous la supervision de Mgr Daniel Mizonzo, président de la CEC, accompagné des abbés Brice Armand Ibombo et Lambert Kionga, respectivement, secrétaire général et secrétaire général adjoint, gestionnaire de la CEC, en présence des membres du bureau sortant. Selon les termes du procès-verbal rendu public à cet effet, il ressort l’existence d’un terrain de 5.600 m2 (soit 15 parcelles jumelées) à Makana, banlieue sud de Brazzaville; un ordinateur de bureau et une imprimante; deux comptes bancaires: l’un à la CAPPED et l’autre à LCB Bank. Plusieurs autres objets servants à l’organisation des activités de la jeunesse, du genre, colonies de vacances, forums, journées mondiales de la jeunesse (JMJ) ont été épinglées.
Dans son mot de circonstance, Mgr Daniel Mizonzo a exprimé sa gratitude à l’équipe sortante pour sa disponibilité dans la gestion des affaires, malgré les difficultés rencontrées au cours des six années écoulées, soit deux mandats. Aussi, a-t-il félicité les nouveaux coordonnateurs pour avoir accepté cette lourde charge, avant de relever le manque de financement pour faire face à certaines tâches, ainsi que la cohésion dans l’organisation des JMJ. Il a prodigué quelques conseils aux nouveaux coordonnateurs de travailler en synergie avec les jeunes des différents diocèses et en étroite collaboration avec le secrétariat général de la CEC pour une pastorale plus dynamique et parfaite. Certes, les défis à relever sont nombreux, mais avec un moral de fer et un esprit de solidarité, la pastorale de la jeunesse tiendra le coup.
Le clou de la cérémonie a été la visite des locaux de la CEPEJ situés dans l’enceinte du CIO.

Pascal BIOZI KIMINOU