Un Dimanche en paroisse : Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage (Archidiocèse de Brazzaville)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Susciter l’élan de générosité des chrétiens
La communauté paroissiale de Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage, dans l’archidiocèse de Brazzaville s’est rassemblée, dimanche 27 janvier 2019, troisième dimanche du temps ordinaire, comme d’ordinaire au cours des deux messes: celle de 6h 30, célébrée par le père Baviel Mbila, vicaire paroissial,  dans une animation de la Schola populaire paroissiale, le chœur paroissial, Les Amis du Grégorien, et celle de 10h célébrée par le père Alban Martial Ebe Zogo, supérieur de la Communauté des Trinitaires, vicaire paroissial, et animée par la chorale paroissiale Sainte Trinité.

Ce dimanche a coïncidé avec la commémoration de la Journée internationale des lépreux. Ainsi, le père Jean Constant Nganga Silaho, curé de la paroisse, est allé célébrer une messe à la Léproserie Raoul Follereau, située non loin de la paroisse Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage. S’articulant sur les textes liturgiques du jour, les homélies des célébrants ont eu pour toile de fond de susciter la générosité des chrétiens afin qu’ils soient de plus en plus attentifs aux plus vulnérables et à ceux qui souffrent.

Le premier chrétien de la paroisse à faire sa première communion a pour nom : Lucien Bertin Moukono, le 1er juin 1997

Le Chapitre général des Trinitaires célébré en 1995 à Rome a mentionné quelques lignes directrices au regard de l’avenir pour l’Ordre Trinitaire, animé par l’amour trinitaire et rédempteur, au service de la nouvelle évangélisation.  
- Ouvrir davantage l’Ordre, si possible avec la Famille Trinitaire, aux pays de l’Europe de l’Est, à l’Asie, en Afrique, à l’Amérique Latine,
- Rendre plus parfaite la présence en Europe, et en Amérique . . .,
«La Très Sainte Trinité nous demande de sortir de notre nid occidental et de nous  lancer par les chemins de la mission, vers d’autres latitudes, avait déclaré le père Hernandez, alors Ministre Général, après avoir visité et établi des contacts avec les pays de l’Afrique Centrale (Cameroun, Gabon, Guinée Equatoriale, et le Congo, notre pays)».
L’histoire se manifeste par une conjugaison de faits parfois anodins. Et l’histoire de notre paroisse ne déroge pas à cette règle. Il était une fois, trois hommes: les pères Luigi Savignano, Ange Mampouya et Constant Balossa. Et deux dates: 1995 et 1996.
En 1995, ils arrivèrent au Congo et plus précisément à Brazzaville pour l’ordination sacerdotale du père Constant Balossa.
L’abbé Ange Mampouya, alors directeur du séminaire Saint Jean, lors d’une formation à Rome, avait pris contact avec l’Ordre des Trinitaires et s’intéresse à la vie et à la règle de cette congrégation assez méconnue au Congo. Professeur au Grand séminaire, il rencontra le grand séminariste Constant Balossa. C’est donc tout naturellement qu’il le conseilla et l’orienta vers l’Ordre.
Ainsi, bien que plus jeune que le père Ange, le père Constant Balossa est chronologiquement le premier prêtre trinitaire congolais. En 1996, ils revinrent au Congo, cette fois pour la profession solennelle de l’abbé Ange le consacrant ainsi prêtre trinitaire. C’était le 17 décembre 1996.
Toutes les conditions sont réunies pour la création d’une Maison Trinitaire à Brazzaville.
- L’Ordre a déjà deux prêtres congolais
- Beaucoup de vocations se manifestent
- L’adhésion totale et entière de l’Archevêque d’alors, Mgr Barthélemy Batantu, d’heureuse mémoire, qui, entretemps profitant d’un séjour à Rome, avait visité la Province d’Italie du sud d’où étaient incardinés les trois pionniers!
Ils achetèrent l’ancien domaine de la famille De Cuyper pour y installer la Maison trinitaire de Brazzaville.
La situation géographique du quartier Kinsoundi-Barrage étant ce qu’elle est (quartier enclavé), il n’y avait que l’école de formation des officiers de l’Armée du Salut pour les salutistes, l’annexe de l’Eglise évangélique du Congo, pour les protestants. Les chrétiens catholiques par contre pour leur messe devraient se rendre qui à la paroisse Saint Jean Apôtre, qui au Grand séminaire, qui à la paroisse Les Saints Martyrs de l’Ouganda de Kingouari, qui à la paroisse Saint Michel de Ngangouoni, qui pour les plus téméraires à la paroisse Saint François d’Assise ou à Saint Pierre Claver de Bacongo.
C’est donc naturellement que les chrétiens du Barrage ont pris d’assaut la nouvelle Communauté trinitaire qui leur a ouvert grandement ses portes. Elle n’a pas pu attendre qu’elle soit érigée en paroisse pour fonctionner comme telle.
Le 21 mars 1997, administration par le père Luigi Savignano, du premier sacrement de baptême à 19 enfants. Le 31 mai 1997, célébration par le père Ange Mampouya du premier mariage entre Valentin Mounkala et Marie Jeanne Bantsimba. Le premier chrétien de la paroisse à faire sa première communion a pour nom: Lucien Bertin Moukono, le 1er juin 1997. Le besoin de la création d’une paroisse devient très pressant.  
A la demande de l’archevêque d’alors, Mgr Barthélemy Batantu, la communauté céda gracieusement à l’archidiocèse de Brazzaville une partie de son terrain pour ériger la nouvelle paroisse. C’est le décret du 15 juillet 1998, portant création de la Paroisse Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage qui vient donner un caractère juridique à cet acte.
D’hier à aujourd’hui, la  paroisse Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage grandit, se développe et s’épanouit.
Les mouvements d’apostolat naissent. Aujourd’hui, il y a 20 mouvements d’apostolat en paroisse: 1- La Schola Populaire,  en 1996; 2- L’Archiconfrérie du Saint Esprit en 1997;  3- La Légion de Marie en 1996;  4- La Supplique en 1997, 5-L’Archiconfrérie Notre Dame du Suffrage, en 1997; 6-La Chorale Sainte Trinité; 7-La confrérie Sainte Rita; 8- Les Amis du Grégorien; 9 – La Famille du Sacré-Cœur; 10 – L’Archiconfrérie Notre Dame de Montligeon en 1998; 11- l’Archiconfrérie Notre Dame de la Bonne Mort, en 1999; 12- Confrérie Cardinal Emile Biayenda; 13- Evangile-Prière et Vie (EPV); 14- Confrérie Saint Michel, en 1997; 15- Communauté d’enfants Yamboté; 16- Mouvement d’enfants Elisa; 17- Les enfants de Chœur, en 1998; 18- Les Amis de Don Bosco; 19-Les Scouts et Guides du Congo; 20-Bonne Délivrance. Cet historique de la paroisse Sainte Trinité de Kinsoundi-Barrage a été conçu par Joachim Bitsindou, vice-président du Conseil pastoral paroissial.

Informations supplémentaires