Clôture de la 47e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo : Les évêques exhortent les jeunes à revenir à Dieu

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ouvertes le lundi 26 novembre 2018 au Centre interdiocésain des œuvres (CIO) à Brazzaville sur le thème: «Jeunesse congolaise et identité chrétienne», «Ne dis pas: je suis un enfant. Tu iras vers ceux à qui je t’enverai (Jr 1, 7)» les assises de la 47e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) se sont achevées dimanche 2 décembre, premier dimanche du Temps de l’Avent par une célébration eucharistique en l’église Saint Pierre Claver de Bacongo, présidée par Mgr Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi, président de la CEC.

En présence de Mgr Francisco Escalante Molina, nonce apostolique au Congo et au Gabon, des évêques du Congo, vicaires généraux des diocèses, recteurs des trois Grands séminaires (théologie Cardinal Emile Biayenda, philosophie Mgr Georges Firmin Singha et propédeutique Charles Mahonde de Ouesso), du secrétaire général de l’Association des Conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC), des membres des Commissions épiscopales, des aumôniers nationaux, des membres du Conseil national de l’apostolat des laïcs catholiques du Congo (CNALC), des responsables nationaux des mouvements d’apostolat, etc.

Pendant six jours, les participants ont focalisé leur réflexion autour du thème central, enrichi par divers sous-thèmes développés par les experts, avec à la clé la conférence inaugurale sur «l’Eglise et la question de la jeunesse», développée par le père Sylvain Vianney Bamana, coordonnateur de la Commission épiscopale pour la pastorale de l’enfance et la jeunesse. Plusieurs orateurs se sont succédé, notamment sur «La question de la jeunesse congolaise aujourd’hui: aspect sociologique», développé par le professeur Raoul Goyendzi de l’université Marien Ngouabi; «Jeunesse catholique face à d’autres Eglises membres du Conseil œcuménique des Eglises chrétiennes du Congo, les Eglises de réveil ou Assemblées de Dieu», par l’abbé Edmond Bassimas Mbimi; «Jeunesse catholique: vocation, éducation et formation qualifiante», par sœur Virginie; «Jeunesse congolaise et identité chrétienne: Approche pastoro-catéchétique», par frère Jean Kombo Boutsoki, secrétaire de la Commission épiscopale pour l’évangélisation et la catéchèse, dont l’exposé a porté sur l’étude, la discipline et le fusil, des concepts qui menacent dangereusement la vie de la jeunesse. Aussi, une communication a été faite par l’abbé Antonio Mabiala, secrétaire général de l’ACERAC au sujet de la célébration du Jubilé d’or du Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM) dont les festivités auront lieu le 28 juillet 2019, à Kampala en Ouganda, en présence du Pape François. Il y a eu aussi, des témoignages sur la vocation et le charisme des mouvements jeunes comme Telema, Kisito, Bilengué Ya Mwinda, Yamboté, Elisa, Scouts et guides.
En marge des travaux, les évêques, accompagnés des vicaires généraux, ainsi que des membres du CNALC ont visité le centre d’hémodialyse et de néphrite en construction à Kinsoundi, et rendu visite aux soeurs Carmélites, avant d’être reçus au Grand séminaire cardinal Emile Biayenda pour les vêpres. A cette occasion, Mgr Daniel Mizonzo a exhorté les séminaristes à discerner leur vocation. «Malgré les difficultés, chaque séminariste est appelé à discerner sa vocation avant de s’engager. Certes, le nombre de séminaristes ne cesse d’augmenter chaque année, avec à la clé, les conditions d’études difficiles. Il est question de séparer les deux séminaires, en vue de l’amélioration des conditions d’études acceptables», a-t-il indiqué.  
Aussi, les évêques ont été conviés au concert de chants religieux à la paroisse Notre-Dame de Fatima à Mpila, organisé par l’Association Afrika Telema que préside le père Jean-Marie Bukasa Malu, curé de cette paroisse.
Le clou des travaux a été la célébration eucharistique à 11h en l’église Saint Pierre Claver de Bacongo, animée par la chorale paroissiale Tanga ni Tanga et la Schola populaire paroissiale.
Au début de la messe, après le mot de bienvenue du père Jean de Dieu Passy, curé de la paroisse, l’abbé Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la CEC, a lu la lettre que le Pape François a adressée à Mgr Daniel Mizonzo, président de la CEC qui l’a informé de la tenue de la 47e Assemblée plénière de la CEC.
Dans son homélie, Mgr Daniel Mizonzo a appelé les jeunes à se détourner des comportements néfastes avec à la clé l’organisation des groupes de gangsters qui sèment la désolation et le désarroi aux paisibles populations.
Vers la fin de la messe, l’abbé Alain Loemba Makosso, vicaire général de Pointe-Noire a lu le communiqué final. Puis, Mgr Yves Marie Monot a livré le message des évêques du Congo adressé aux jeunes et enfants, aux prêtres, aux personnes consacrées, aux familles, aux médias, aux Gouvernants et à l’Etat, aux forces de l’ordre, aux femmes et hommes de bonne volonté.
Dans son mot de clôture, Mgr Victor Abagna Mossa, évêque d’Owando, vice-président de la CEC a rappelé que suite à la réforme intervenue en 2016, relative à la période de l’Assemblée plénière ordinaire annuelle de la Conférence épiscopale du Congo, celle-ci a lieu au début du mois d’octobre de chaque année. Mais pour des raisons de calendrier, celle de cette année a eu lieu en novembre-décembre parce qu’un des évêques en la personne de Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou a participé au 15e Synode des évêques tenu à Rome en Italie du 3 au 28 octobre 2018, sur la jeunesse avec pour thème: «Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel». Il a invité les jeunes au ressaisissement, à l’intériorisation des paroles prophétiques du Saint Père et des pères Synodaux et à la méditation de la parole de Dieu.

Pascal BIOZI
KIMINOU    

Informations supplémentaires