Un Dimanche en paroisse : Sainte-Rita de Tchiloulou (Diocèse de Pointe-Noire)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Recevoir un nouveau curé dans une paroisse est d’ordinaire une source de joie pour les paroissiens
La paroisse Sainte-Rita de Ngofo-Tchiloulou dans le diocèse de Pointe-Noire a reçu le dimanche 21 octobre 2018 le nouveau curé, l’abbé Joachim Mvoumbi. Qui devra, à la fois, conduire les fidèles dans la foi et faire face aux nombreuses difficultés qui freinent l’épanouissement de cette paroisse. Mgr Miguel Angel Olaverri, évêque de Pointe-Noire, a présidé la messe d’intronisation du nouveau curé. De nombreux paroissiens ont assisté à la messe d’intronisation du nouveau curé.


Après la profession de foi et la lecture des textes bibliques du jour, Mgr Miguel Angel Olaverri a procédé à l’intronisation, proprement dite, du nouveau curé. «Je vous ai amené un serviteur et non un maître. Le curé, c’est lui qui doit vous servir par l’enseignement de l’évangile, et, à vous de collaborer avec lui dans la gestion de cette paroisse pour le meilleur», a-t-il souhaité. De même le nouveau curé a promis, comme le suggère le Christ dans l’évangile, être au service de tous ses paroissiens. «Comme nous l’a conseillé le Christ Jésus, je serai au service de tout le monde et j’espère que nos efforts conjugués avec l’aide de Dieu, nous permettront de redonner à cette paroisse ses lettres de noblesse», a-t-il déclaré.  
 Du côté des fidèles, la joie était grande, exprimée par toutes sortes d’offrandes. «Recevoir un nouveau curé dans une paroisse est d’ordinaire une source de joie pour les paroissiens. Lorsque ce même curé se fait introniser par l’évêque en personne, notre joie est doublement grande», a déclaré l’un d’entre eux.

L’annexe Sainte-Rita acquiert son indépendance en septembre 2005


Depuis 15 ans les chrétiens et chrétiennes, toutes générations confondues, viennent à la paroisse Sainte-Rita de Tchiloulou pour assister à la messe, écouter l’évangile, recevoir Christ comme Seigneur et sauveur et  grandir dans la foi. Cette paroisse a une histoire. Une histoire écrite par des hommes et des femmes, religieux et laïcs qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes,
La paroisse Sainte-Rita a été créée en 2003 par le vice modérateur de la paroisse Saint-Kisito, M. Franck Mbemba, sous le nom de «dibundu Sainte-Rita». Ce dibundu était implanté au quartier Ngofo dans le domicile de maman Therère Fita, sous l’œil de l’abbé Jean Hilaire Tchiloemba, curé de Saint-Kisito.
Le 14 mars 2004, le dibundu Sainte-Rita est inauguré comme annexe de la paroisse Saint-Kisito avec l’abbé Victor Goma comme premier curé, son vicaire feu l’abbé Marcel Mampassi, son modérateur M. Gaspard Ngoma et sa permanente maman Théthé.
En septembre 2005, l’annexe Sainte-Rita acquiert son indépendance. La nouvelle paroisse indépendante a eu comme premier curé l’abbé Joachim Lelo, le modérateur du Conseil paroissial pastoral feu papa Hervé Guy Poaty et le permanent Richard Duckat. Depuis lors, six curés se sont succédé l’un après l’autre selon l’ordre qui suit: de 2005 à 2008 l’abbé Joachim Lelo, de 2008 à 2009 l’abbé Farel Djembo, de 2009 à 2011 l’abbé Florent Malembi, de 2011 à 2014 l’abbé Charles Ngoma, et de 2014 à 2018 l’abbé Léandre Koutana. Et actuellement, le bâton du pèlerin est aux mains de l’abbé Joachim Mvoumbi, le nouveau curé récemment  intronisé.
Outre les curés, la paroisse Sainte-Rita a à son actif: 2 séminaristes aux études au Séminaire de Loango; 2 aspirants à la vie religieuse; 2 mariages et plusieurs projets de mariage. La paroisse grandit et il y a une nette augmentation du nombre des fidèles. Sainte-Rita peut également se prévaloir de ses 10 agrégés du Saint sacrement; d’une bonne tenue du Séminaire de la vie dans l’esprit.
La paroisse Sainte-Rita compte 4 groupements adultes et 6 groupements jeunes, la modératrice du Conseil pastoral paroissial est maman Léonie Houmba Malonga et le sécrétaire, le frère Yves Matouti; la modératrice des affaires économiques maman Pauline Lembet.

Informations supplémentaires