Hospice Paul Kamba (paroisse Sainte-Anne du Congo) : Soutenir les personnes du 3e âge

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A l’occasion de la 28e Journée internationale des personnes du 3e âge célébrée le 1er octobre 2018 sous le thème: «Les droits des personnes âgées», la Caritas de la paroisse Sainte Anne que dirige Jean Marie Baboungou-Poaty avec l’appui du bienfaiteur le colonel Rémy Ayayos-Ikounga a organisé pour la deuxième fois, mercredi 3 octobre dernier, la journée portes ouvertes de l’hospice des vieillards Paul Kamba.

La cérémonie a été rehaussée de la présence de Léon Juste Ibombo, ministre des Postes et télécommunications, du conseiller du chef de l’Etat, du directeur général des affaires sociales, de Jacques Elion administrateur-maire de Poto-Poto, du secrétaire général de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), des donateurs et bienfaiteurs, des prêtres de la paroisse Sainte Anne ainsi que des religieuses et plusieurs autres personnalités. 

En organisant la journée portes ouvertes, a expliqué Jean Marie Baboungou-Poaty, président de Caritas de la paroisse Sainte-Anne, la commission veut faire toucher du doigt aux donateurs et aux bienfaiteurs les réalités de la maison d’accueil qui n’est pas seulement un hospice d’hébergement des vieillards abandonnés, mais aussi un centre qui ravitaille en vivres, les pauvres, les démunis, les personnes vulnérables qui frappent à leur porte. 73 vieillards dûment enregistrés, sans compter d’autres personnes nécessiteuses qui se présentent le jour même de la distribution et bien d’autres encore.  
Le président de Caritas de la paroisse Sainte Anne a remercié Mme Antoinette Sassou Nguesso, présidente de la fondation Congo Assistance qui ne cesse de les accompagner dans la prise en charge sanitaire et funéraire des pensionnaires internes depuis près de deux décennies. Ces remerciements se sont également adressés au colonel Rémy Ayayos-Ikounga qui a reconstruit et rééquipé l’hospice Paul Kamba.
L’abbé Armand Serge Emmanuel Kiyindou, curé-recteur de la Basilique Sainte Anne du Congo, a retracé la vie à l’hospice Paul Kamba. Ces personnes sont abandonnées par leur famille en rédigeant une décharge, reconnaissant avoir déposé à l’hospice des vieillards. Ils se désengagent de toutes leurs responsabilités. Ces familles laissent toutes les charges entre les mains des responsables de l’hospice. Les membres de famille brisent tous les liens avec leurs vieillards à cause de tous les maux qui minent la société. Le curé-recteur a exhorté les invités à ne pas abandonner les personnes qui leur sont chères, surtout leurs mamans. «La question des plus défavorisés, la question des pauvres doit être notre préoccupation, et, notre reconnaissance vis-à-vis de ceux qui nous ont donné la vie doit être plus que jamais la priorité de tous», a insisté l’abbé Armand Serge Emmanuel Kiyindou.
Le colonel Rémy Ayayos-Ikounga a déclaré: «En tant que chrétiens, nous avons mis la volonté d’accompagner la Caritas de notre paroisse et d’apporter un peu de soulagement aux plus démunis. Nous devons être solidaires envers les plus fragiles, les plus défavorisés».  
Après les allocutions, les témoignages, et la récolte des fonds et des vivres, a suivi une visite guidée de l’hospice Paul Kamba.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA           

Informations supplémentaires