Un Dimanche en paroisse : Les Saints-Martyrs de l’Ouganda de Mindouli (Diocèse de Kinkala)

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Persévérer en tout temps et en tout lieu
La paroisse Les Saints- Martyrs de l’Ouganda de Mindouli a vécu trois événements importants, dimanche 8 juillet 2018, à l’occasion de la messe de clôture de l’année pastorale.

La messe des prémices des abbés Amédée Brice Cyrille Mouniéngué et Urbain Mvouama, l’administration du sacrement de l’eucharistie et la profession de foi des catéchumènes de la cinquième année. Présidée par l’abbé Brice, cette messe a été concélébrée par les abbés Félix Maboundou et Salomon Mambou, respectivement, curé et vicaire de la paroisse, l’abbé Urbain Mvouama, le père Cyriaque Mouniéngué, missionnaire spiritain, et frère aîné de l’abbé Brice.
Dans son homélie basée sur les textes liturgiques du 14e dimanche du Temps ordinaire, l’abbé Brice a exhorté le peuple de Dieu à rester fidèle et patient dans la foi quelles que soient les difficultés qui peuvent surgir dans la vie, comme l’ont témoigné les prophètes et le Christ Lui-même avant nous. «Le succès ne se situe pas dans la facilité, mais dans la volonté à ne pas abandonner, malgré les tentations et à rester fidèle à la promesse du Seigneur.»
Faisant l’analogie entre les textes du jour et sa propre vocation, il a ajouté: «Les confrères qui avaient commencé le cheminement vocationnel avec moi sont aujourd’hui prêtres depuis presque dix ans. Comme les prophètes, j’ai connu des moments de doute, de persécution, de questionnement et le sentiment d’échec, mais le plus important c’est la persévérance qui m’a été donnée par le Seigneur. Comme j’ai dit dans ma devise d’ordination: c’est par la persévérance que vous sauverez vos âmes. Aujourd’hui, plus que jamais, notre pays, notre Eglise, et surtout les jeunes ont besoin du message de persévérance et d’espérance.»
Après l’homélie, il y a eu profession de foi et consécration mariale de 32 chrétiens. Par la suite, les deux nouveaux prêtres, les abbés Brice et Urbain, ont administré le sacrement de la première Eucharistie à 92 baptisés, parmi lesquels  64 catéchumènes qu’ils ont baptisés la veille.
La messe, animée par la chorale Mboté Maria et la Schola populaire s’est terminée par une fête paroissiale qui a continué jusqu’au soir.

La communauté de Mindouli en plein essor

La paroisse Les Saints- Martyrs de l’Ouganda était au départ une annexe de Sainte Barbe de Mindouli fondée par les missionnaires spiritains en 1928. Plus tard, quand l’équipe presbytérale dont le curé était Mgr Stanislas Lacni, constatant que le village s’agrandissait du côté du sud-ouest, elle transforma en 1994 l’annexe Les Saints-Martyrs de l’Ouganda en paroisse pour permettre aux fidèles d’être plus proches de l’église. La paroisse Sainte Barbe est devenue une annexe de la paroisse. A la paroisse Les Saints Martyrs de l’Ouganda, résident les frères de campagne de Saint Augustin qui accompagnent les populations dans l’accomplissement des activités agro-pastorales.
La paroisse Les Saints Martyrs de l’Ouganda est donc l’une des treize que compte le diocèse de Kinkala. Elle comprend neuf communautés ecclésiales de base (appelées mbongui) dont Mindouli-Centre qui constitue la communauté la plus importante de la paroisse. Mindouli-Centre, érigée en communauté urbaine depuis 2006, est l’une des communautés urbaines du département du Pool qui attire beaucoup de monde, sa population est estimée aujourd’hui à plus de vingt mille habitants, soit 51% de chrétiens catholiques pratiquants, et qui abrite un grand nombre d’infrastructures socio-sanitaires et des services administratifs.
En effet, par sa situation géographique, Mindouli centre, situé au sud-ouest de Brazzaville, à 54 Km environ de Kinkala et à 129 Km de Brazzaville, est traversé par la voie ferrée et la route lourde n°1 allant de Brazzaville à Pointe-Noire, point de jonction des routes Kindamba-Vindza-Kimba, d’une part, et Kindamba-Vindza-Lekana d’autre part. Et par sa proximité avec la République Démocratique du Congo (RDC) Mindouli est un carrefour ouvert, de même qu’il l’est au sud, au nord, à l’ouest et à l’est du pays.
C’est une communauté urbaine qui non seulement est en plein essor démographique, mais aussi présente beaucoup d’atouts, avec la présence d’un des trois lycées publics que compte le département du Pool, à côté de celui de Kinkala et de Ngabé. Grâce à cette progression rapide et importante, la paroisse de Mindouli connaît une activité pastorale qui prend de l’ampleur, à laquelle, malheureusement elle n’est pas en mesure de faire face, malgré la bonne volonté et les efforts inlassables des paroissiens.
La communauté mère de Mindouli qui est en plein essor, dispose d’une chapelle qui aujourd’hui ne peut plus accueillir l’afflux de chrétiens les dimanches et, surtout lors de grandes fêtes, lorsque les fidèles chrétiens de toutes les communautés ecclésiales de base viennent à Mindouli. Pour apporter une solution à ce problème, le curé de l’époque Mgr Lacni (un prêtre fidei donum polonais) avait commencé en 1985 la construction d’une nouvelle église en matériaux durables, avec une capacité d’accueil de sept cents (700) chrétiens.
Malheureusement, suite aux événements socio-politiques de 1998 à 2002, les travaux, qui avaient si bien démarré ont dû être arrêtés, au niveau des fondations. Cette série de guerres n’a pas seulement empêché les  travaux de continuer, mais aussi a occasionné le pillage des matériaux de construction stockés (les fers, le ciment, les planches, les tôles, les pointes, etc.) pour la construction de l’église.
La nouvelle équipe presbytérale et toute la communauté chrétienne de la paroisse ont décidé de relancer les travaux afin de donner corps à la nouvelle église. Depuis le 15 juin de cette année, les travaux ont repris avec le coulage de la dalle du soubassement qui couvre le souterrain. Cette réalisation demande, néanmoins, des moyens financiers et matériels importants dont la communauté paroissiale ne dispose pas.
Aussi l’appel est-il lancé aux fils et filles de Mindouli et aux hommes de bonne volonté d’aider financièrement ou matériellement la communauté paroissiale pour permettre à la population de Mindouli en général, et aux fidèles chrétiens catholiques en particulier, de se doter d’une église digne de ce nom pour des célébrations liturgiques et le recueillement.

Informations supplémentaires