Diocèse de Pointe-Noire : Inauguration du nouveau campus de l’Institut UCAC-ICAM

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

l’Institut UCAC-ICAM de Pointe-Noire dispose d’un nouveau campus depuis la rentrée académique de septembre 2017. La coupure du ruban symbolique inaugurant ce campus a eu lieu le 1er février 2018, par le ministre de l’Enseignement supérieur du Congo M. Bruno Jean Richard Itoua, qui avait à ses côtés Mgr Jean Mbarga Grand Chancelier de l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC), M. François Bouvard, président du Groupe Icam, le révérend père Hyacinthe Loua sj, provincial de la Compagnie de Jésus et Mgr Miguel Angel Olaverri, évêque de Pointe-Noire.

 

Implanté à Pointe-Noire il y a plus de 15 ans, l’Institut Ucac-Icam est un établissement de l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) qui en a confié la gestion au Groupe Icam (Institut Catholique Arts & Métiers) de France. Pointe-Noire abrite le premier cycle de cette Ecole d’ingénieurs généralistes et de techniciens supérieurs en maintenance industrielle. Le deuxième cycle est situé à Douala au Cameroun.
La cérémonie inaugurale de ce nouveau campus était précédée d’une messe célébrée sur place par Mgr Miguel Angel Olaverri, ordinaire du diocèse de Pointe-Noire, ensemble avec ses confrères dans l’épiscopat NN.SS. Mgr Jean Mbarga, archevêque de Yaoundé et grand chancelier de l’UCAC, Anatole Milandou archevêque de Brazzaville, ainsi que de nombreux autres prêtres.
L’ouverture de ce nouveau campus marque une nouvelle ère pour l’Institut UCAC-ICAM de Pointe-Noire qui jusque-là était éclaté sur deux sites dans cette ville. D’une part, les locaux pédagogiques mis à disposition par Total E & P Congo dans son centre de formation professionnelle du Km 4. Et d’autre part, la résidence des étudiants hébergés par le diocèse de Pointe-Noire. C’est sur ce second site situé en plein centre-ville, derrière le vieux stade Franco Anselmi que le nouveau campus a été construit, notamment deux nouveaux bâtiments. L’un abritant le Complexe pédagogique, et l’autre la nouvelle résidence des étudiants, jouxtant l’ancien bâtiment colonial.
Ainsi regroupé en un seul endroit, le nouveau campus de l’Institut UCAC-ICAM de Pointe-Noire gagne en envergure, avec ses locaux pédagogiques de 1.000 mètres carrés, et sa capacité d’hébergement des étudiants agrandie de 54 à 150 lits. Cette étape importante permet de poursuivre le développement de l’Institut et de son offre de formation.
En effet, outre la formation d’ingénieur généraliste, l’Institut propose une Licence en Maintenance industrielle avec plusieurs options et une formation d’ingénieur informatique basée à Douala (Cesi-Exia).

L’Institut lance également une deuxième formation d’ingénieur généraliste en septembre prochain au parcours international et à la pédagogie innovante dispensée en même temps sur les autres campus ICAM (France, Inde, Brésil).
Soutenu par les grandes entreprises de la place, en particulier Total E&P Congo et Perenco, l’Institut UCAC-ICAM de Pointe-Noire est une référence de l’enseignement technique et professionnel au Congo et reçoit des étudiants en provenance des pays de la sous-région: Congo Brazzaville, Cameroun, Gabon, République Centrafricaine et Tchad.
De la cérémonie inaugurale, on retiendra six discours prononcés par plusieurs autorités, dont celui du ministre de l’Enseignement supérieur. Pendant 50 minutes et 30 secondes, Bruno Jean-Richard Itoua a expliqué sa vision de l’enseignement technique et professionnel et les projets du Gouvernement y afférents.
Pour sa part, François Bouvard, président du Groupe ICAM, a insisté sur la mission de l’ICAM, d’aider à la croissance et à la promotion des libertés solidaires. «Depuis plus de 100 ans, l’ICAM s’appuie sur la pédagogie Ignatienne qui conjugue formation technique et formation humaine. C’est ainsi que l’Institut UCAC-ICAM apporte sa pierre à la formation d’une jeunesse consciente. C’est ici à Pointe Noire, il y a près de 20 ans, par une coopération étroite et fructueuse avec l’Université catholique d’Afrique Centrale, que l’Icam a ouvert le premier chapitre de son développement international. Notre objectif est de former des jeunes, solidement enracinés dans leur terre natale, ouverts au monde, et qui contribueront au développement de leur pays» a dit François Bouvard.
Ce campus est le fruit de l’engagement et du soutien sans faille de plusieurs acteurs qui ont œuvré ensemble, avec l’ICAM depuis près de 20 ans. Parmi lesquels l’UCAC, Total E&P Congo, les jésuites, le diocèse de Pointe-Noire, la Banque société générale, l’Agence française de développement (AFD) et de nombreuses autres entreprises qui ont contribué à sa réalisation. Près d’une centaine de partenaires et donateurs du Groupe ICAM venus de France ont pris part à l’inauguration de ce nouveau campus universitaire, dont le bloc pédagogique est équipé en matériels et équipements techniques qui sont de dernière création.
Par ailleurs, et sitôt après l’inauguration, une table ronde sur le thème: «Développement économique de la sous-région et le rôle de l’ingénieur» a eu lieu sur le site du campus. Quatre éminents spécialistes ont croisé leurs avis sur ce sujet et échangé avec le public sur ce thème. François Bouvard, S. Didier Mavouenzela, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Pointe-Noire, le père Abel Ndjomon, doyen de la Faculté des sciences économiques et de gestion de l’UCAC à Yaoundé, et Jean-Rémy Mavioga, économiste, représentant résident de la BDEA à Pointe-Noire.
La fête inaugurale était belle, merveilleusement préparée par Mathieu Gobin et Yolande Moumpala de la Direction de l’UCAC-ICAM.

Jean BANZOUZI
MALONGA

Informations supplémentaires