Paroisse Notre-Dame des Victoires de Ouenzé (Archidiocèse de Brazzaville) : Le 70e anniversaire célébré sous le signe de la paix

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Fondée en janvier 1948 par le révérend père Jean Marie Grivaz, la paroisse Notre-Dame des Victoires, autrefois appelée Sainte Marie de Ouenzé, a commémoré les 70 ans de sa fondation, dimanche 28 janvier 2018. «70e anniversaire d’évangélisation et de formation, pour la croissance et la sanctification de notre communauté»: tel était le thème choisi pour ce jubilé.

 

La messe célébrée par Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, a été concélébrée par NN. SS. Victor Abagna Mossa et Urbain Ngassongo, respectivement, évêque d’Owando, vice-président de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) et évêque de Gamboma. Mgr Giuseppe Commisso, secrétaire de la nonciature apostolique au Congo, ainsi que plusieurs prêtres ont concélébré cette messe rehaussée de la présence de M. Clément Mouamba, premier ministre, chef du gouvernement accompagné de son épouse. Parmi les invités, il y a eu Marcel Nganongo, administrateur-maire de l’arrondissement 5 de Ouenzé, le général Léonard Issongo, conseiller du chef de l’Etat et son épouse, le professeur Théophile Obenga, conseiller du chef de l’Etat, l’honorable Romy Oyo, député de Ouenzé. Des religieux, religieuses de diverses Congrégations et fidèles chrétiens venus aussi bien de la paroisse en fête que des autres paroisses de l’archidiocèse de Brazzaville ont été comptés parmi les participants à la messe animée par la Schola populaire paroissiale et la chorale «Mama Elombé» composée de la sélection des cinq chorales paroissiales.
Le mot de bienvenue du curé, l’homélie de l’archevêque de Brazzaville, les mots de remerciements du vice-président du Conseil pastoral paroissial et celui du curé ont été les moments saillants de la célébration qui s’est achevée par une procession vers la grotte mariale où le célébrant, les concélébrants, le premier ministre et son épouse, ainsi que les autres invités ont déposé une bougie à la grotte pour implorer la paix définitive au Congo.
Dans son homélie, Mgr Anatole Milandou a rendu un vibrant hommage aux pères fondateurs de cette paroisse, notamment, le père Jean Marie Grivaz, bâtisseur infatigable, qui créa cette paroisse en compagnie de Mgr Benoît Gassongo, et bien d’autres paroisses dans les secteurs de Talangaï, La Tsiémé et Mouléké. Dans cette foulée, il a fait remarquer que plusieurs générations de prêtres ont reçu dans cette église leurs ordinations presbytérales et plusieurs religieuses y ont émis leur profession religieuse, faisant «de cette église Notre-Dame des Victoires, un lieu de mémoire et de paix.» Félicitations à la paroisse, a-t-il dit, «de continuer à améliorer l’œuvre des anciens, car cette église constitue un lieu de mémoire inoubliable.»
Peu avant la fin de la messe, M. Guillaume Londzabéka Engaï, vice-président du Conseil pastoral paroissial, a remercié tous les paroissiens de Ouenzé et les bienfaiteurs de la paroisse pour avoir participé à la rénovation de l’église et à la réussite de cette célébration. A sa suite, le père Nicaise Wilfrid Ossebi n’a pas tari d’éloges sur les groupes et mouvements des jeunes de la paroisse, ainsi que sur la chorale «Mama Elombé» et la Schola populaire pour leur bonne prestation.
A signaler que parmi les prêtres concélébrants, il y a eu les pères Toussaint Ngoma Foumanet, supérieur provincial des Spiritains au Congo, Nicaise Wilfrid Ossebi, curé de la paroisse jubilaire, les abbés Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la CEC, Guy Noël Okamba, recteur du Grand séminaire de philosophie Mgr Georges Firmin Singha, Yvon Bienvenu Mabandza, économe général diocésain de Brazzaville, Mathias Cédric Louhouamou, cérémoniaire adjoint de l’archevêque, etc.

Gislain Wilfrid BOUMBA et Xavier MPOUGALOGUI

Informations supplémentaires