Session annuelle du Conseil permanent des évêques de l’ACERAC : Construire des communautés qui soient sel de la terre et lumière du monde

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La session annuelle du Conseil permanent des évêques de l’Association des Conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC) s’est ouverte mardi 30 janvier 2018, au siège de l’institution, sous les auspices de Mgr Juan Nsue Edjang Mayé, archevêque de Malabo, (Guinée Equatoriale) et président en exercice de l’ACERAC. A ses côtés, les présidents des Conférences épiscopales des pays membres de l’institution ou leurs représentants respectifs: le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, NN.SS.

Samuel Kleda, archevêque de Douala, président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, président sortant de l’ACERAC, Miguel Angel Nguema, évêque d’Ebibeyin et vice-président de la Conférence épiscopale de Guinée équatoriale, Victor Abagna Mossa, évêque d’Owando, vice-président de la Conférence épiscopale du Congo (CEC), Bienvenu Manamika Bafouakouahou, évêque de Dolisie, président du Conseil d’administration de l’hôtel de l’ACERAC, ainsi que les abbés Antonio Mabiala et Maurice Edoula respectivement, secrétaire général et secrétaire général adjoint de l’ACERAC.
Deux allocutions ont constitué des moments saillants de cette cérémonie d’ouverture: l’allocution du secrétaire général et celle du président en exercice de l’institution.
Dans son mot de bienvenue, le secrétaire général de l’ACERAC a rappelé que le Conseil permanent se réunit une fois l’an sur convocation du président pour: «assurer l’application des décisions prises par ladite Association, assurer le bon fonctionnement de l’association, traiter les affaires qui lui sont confiées par l’assemblée générale, exercer le contrôle sur l’administration des biens et l’exécution des projets établis par l’Assemblée plénière.» Après quoi, l’abbé Antonio Mabiala a rappelé l’ordre du jour de ces assises.
S’exprimant à son tour, Mgr Juan Nsue Edjang Mayé a salué cordialement le secrétaire général et toute son équipe, et exprimé sa gratitude à l’équipe sortante notamment à Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et l’abbé Mesmin Prosper Massengo, respectivement, président et secrétaire général sortants de l’ACERAC, en remerciant Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, qui abrite l’ACERAC dans son diocèse ainsi que Mgr Daniel Mizonzo, président de la Conférence épiscopale du Congo (CEC) pour l’accueil reçu. Mgr Juan Nsue Edjang Mayé a souligné: «La rencontre des membres du Conseil permanent nous permet de partager ensemble, toujours, dans la recherche des mécanismes qui puissent enrichir l’esprit fondateur de notre Association: ‘’Une meilleure et mutuelle connaissance des différentes conférences épiscopales ; travailler tous dans la communion pour une meilleure organisation sous régionale et pouvoir offrir des solutions aux défis que présente la pastorale commune aujourd’hui; construire des communautés capables d’être sel de la terre et lumière du monde dans les différents pays et dans notre continent, etc.»
Après la cérémonie d’ouverture, ont débuté les travaux de ce conseil. Parmi les aspects abordés au cours de ces travaux, il y a l’état d’avancement de la thématique débattue à la plénière de Yaoundé, en juillet 2017: «Dialogue interreligieux et œcuménisme.», «Rapport entre le secrétariat et l’hôtel», «Propositions concrètes en vue de l’équipement et du fonctionnement de l’hôtel», «Point financier 2017 du secrétariat de l’ACERAC et adoption du budget prévisionnel de 2018», les interventions des commissions Justice et Paix par l’abbé Félicien Mavoungou, Média et communication par notre collègue Aristide Ghislain Ngouma, Education chrétienne par Raoul Sika et de la commission Santé.
A signaler que ces assises s’achèvent vendredi 2 février 2018.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires