Un Dimanche en paroisse: Archidiocèse de Brazzaville : Saint Michel de La Base

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dieu veut que nous fassions fructifierles talents
L’Eglise universelle a célébré dimanche 19 novembre 2017, le 33e dimanche du temps ordinaire de l’année liturgique  A, ayant coïncidé avec la première Journée mondiale des pauvres, instituée par le Pape François. A cette occasion, l’abbé Marc Mfoutou, prêtre retraité du diocèse de Dolisie au sanctuaire de la Divine Miséricorde de Louvouakou, a célébré la messe de 6h30, à la paroisse Saint Michel de La Base. Concélébrée par l’abbé Albert Kimbembe, curé. La liturgie du chant a été accompagnée par la Schola Populaire.


«Une femme parfaite qui peut donc la trouver? C’est celle qui donne la joie à son mari. C’est une femme précieuse bien plus précieuse que l’argent et les beaux bijoux. Dieu montre à l’homme la femme qu’elle veut et vice versa». C’est par cette interrogation et des réponses que l’abbé Marc Mfoutou a débuté son homélie. Par ailleurs, le célébrant a invité les parents à être des responsables pour leurs enfants. «Nous sommes heureux d’avoir les enfants qui réussissent à l’école. Si la femme éduque bien ses enfants, elle fait le bonheur de son mari» a-t-il déclaré. De même, a-t-il souligné: «Dieu n’aime pas la paresse, il regarde la femme qui a bon cœur. Seule la femme qui craint le Seigneur mérite la louange des autres.» Poursuivant sa prédication, le célébrant a exhorté le peuple de Dieu à fructifier les talents reçus du Seigneur, pour l’extension de son règne, parce que Dieu veut que «nous puissions fructifier les talents», a relevé l’abbé Marc Mfoutou.
Avant le rite d’envoi, l’abbé Marc Mfoutou a remercié le curé de la paroisse qui lui a permis de présider l’eucharistie dans la paroisse à laquelle il a longtemps collaboré. 

Informations supplémentaires