Messe d’envoi en mission dans l’Archidiocèse de Brazzaville : «Soyez des prophètes dans vos milieux et des témoins dès votre jeune âge»

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans l’Archidiocèse de Brazzaville, en la fête des archanges Gabriel, Michel et Raphaël, vendredi 29 septembre 2017, Mgr Anatole Milandou, Archevêque de Brazzaville, a présidé en la cathédrale Sacré-Cœur, la traditionnelle messe d’envoi en mission des séminaristes, novices et formateurs dans les différentes maisons de formation de l’Archidiocèse.

Une vingtaine de prêtres entouraient l’Archevêque, parmi lesquels, les abbés Charles Le Bon Herbert Nkourissa, secrétaire-chancelier de l’archevêché, Ildevert Mathurin Mouanga, recteur du Grand séminaire de théologie Cardinal Emile Biayenda, Mathieu Bakanina, directeur du Moyen Séminaire Saint-Jean de Kinsoundi, Mathias Cédric Louhouamou, cérémoniaire adjoint de l’archevêque.

Au cours de la messe, onze séminaristes admis en 1ère année de théologie ont procédé à la prise d’habits, tandis que six autres ayant achevé leur cycle de théologie ont été admis au diaconat transitoire, en vue du presbytérat.
Dans une animation liturgique de la chorale Echos du désert de la Paroisse saint Jean-Baptiste de Talangaï, des religieux, religieuses de diverses congrégations, aux côtés des fidèles laïcs venus des différentes paroisses, des parents, amis et connaissances des élus du jour ont été comptés parmi les participants à la messe.
Dans son homélie, Mgr Anatole Milandou a exhorté les séminaristes à l’honneur à se laisser former afin de devenir les bons prêtres, dont l’Eglise a tant besoin, et capables de paître le troupeau de Dieu vers de verts pâturages. Ce faisant, l’archevêque les a invités à être des prophètes dans leurs milieux de vie respectifs tout en étant des témoins dès leur jeune âge. Dans cette foulée, le célébrant a encouragé les séminaristes à refléter le bon exemple servant ainsi de modèles dans leur entourage, question de prêcher et de proclamer la Bonne Nouvelle à toute la création, conformément aux instructions de Jésus aux apôtres: «Allez, faites de toutes les nations des disciples», Mat. 28, 19.
Après quoi, s’en est suivi le rite de la prise d’habits marqué par l’appel des candidats par l’abbé recteur du Grand séminaire de théologie, suivi de la bénédiction des aubes par l’archevêque, couronnée par la vêture desdites aubes par les titulaires respectifs. De même, les admis au diaconat ont subi le rite ayant marqué le pas décisif qu’ils accomplissent dans leur cheminement vers le presbytérat.

Peu avant la fin de la messe, l’Archevêque de Brazzaville a remercié les parents pour avoir encouragé leurs enfants à suivre le sentier qui conduit au sacerdoce. Dans cet élan, il a demandé aux parents de ne pas se lancer dans des dépenses ostentatoires à l’occasion de cette cérémonie qui ne constitue qu’une des petites étapes dans le cheminement vers le presbytérat. «Attendez, lorsqu’ils seront prêtres, c’est alors que vous ferez les grandes dépenses pour organiser les fêtes», a fait remarquer l’Archevêque, avant de rappeler qu’à l’occasion de l’arrivée du cardinal Dieudonné Nzapalainga à Brazzaville, l’organisation de cet accueil a été confié à l’Archidiocèse de Brazzaville. Ainsi, il a instruit le C.D.O. (Comité diocésain d’organisation) de tout mettre en œuvre, afin de réussir cet accueil.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Informations supplémentaires