Schola Populaire du Congo : Le 60e anniversaire célébré sous le signe de la solidarité

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Placées sous la houlette du bureau national, les festivités du 60e anniversaire de la Schola populaire du Congo ont eu lieu du 14 au 16 septembre 2017, à la paroisse Saint Pierre Claver de Bacongo (Archidiocèse de Brazzaville), où près de 2.000 membres ont effectué le déplacement. Créé en septembre 1957 par Mgr Barthélemy Batantu, d’heureuse mémoire, en compagnie de trois membres de la Légion de Marie, le mouvement d’apostolat liturgique Schola populaire qui fait la fierté et la beauté de l’Eglise du Congo, a célébré ses 60 ans d’existence. L’Archidiocèse de Brazzaville a été choisi par le bureau national comme lieu devant abriter ces festivités.

Au programme, une grande séance de répétition des chants retenus dans un livret, ensuite un rappel historique du mouvement et la messe d’action de grâces. La grande séance des répétitions s’est déroulée, jeudi 14 septembre dans la soirée; et le vendredi 15 septembre, Grégoire Nouroumbi, secrétaire national, a donné une communication sur l’historique du mouvement.
Mgr Yves Marie Monot, évêque de Ouesso, président de la C.E.A.L (Commission épiscopale pour l’apostolat des laïcs), est revenu lui aussi, sur les temps forts ayant marqué le mouvement en insistant sur la bonne conduite à mener dans le mouvement. Le clou des festivités a été la messe d’action de grâces célébrée, samedi 16 septembre 2017, à 9 h en l’église Saint Pierre Claver. Mgr Yves Marie Monot, président de la C.E.A.L., a présidé l’eucharistie en présence de Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, des pères Jean de Dieu Passy, curé de la paroisse Saint Pierre Claver, Aimé Porret, vicaire paroissial, Casimir Moukouba, et des abbés Léonard Milongo, vicaire général de Brazzaville, Fabrice Mavoungou, aumônier national de La Schola Populaire, Albert Kimbembe, Barthélemy Bassoumba, respectivement, aumôniers diocésains de Brazzaville et Kinkala, et Jérémie Louzolo.
Dans son homélie, tirée de l’Evangile selon Saint Luc 6, 43-49, Mgr Yves a convié les membres du mouvement à rendre grâce à Dieu pour le cheminement effectué et qui n’est pas à son terme «l’Evangile doit toucher notre cœur dans sa profondeur et chacun de vous doit se reconnaître dans la graine semée pour porter du bon fruit. Tenant compte de tous les biens reçus, Jésus nous envoie en mission, celle d’aller, annoncer la Bonne Nouvelle partout sans discrimination; il revient à tous de chercher à bâtir l’Eglise et sa vie sur le roc et non sur du sable. Pour cela l’obligation nous est faite de soigner nos chants, afin de chanter pour évangéliser et non distraire par des chants qui ne reflètent pas nos valeurs. En rendant grâce pour cet anniversaire, vivons à l’image de la première communauté caractérisée par l’amour, l’unité et le partage.», a fait savoir l’évêque de Ouesso.
Après le chant d’action de grâces, deux interventions ont eu lieu, celle de Joseph Mouanga, président national, qui a rendu hommage aux anciens en invitant l’assemblée à se lever pour observer une minute de silence; et a demandé à ses membres de se focaliser sur les grands chantiers comme la construction du siège du mouvement. La deuxième intervention, celle de l’aumônier national, a porté sur la présentation des livres de chants édités par le bureau national. Dorénavant dans l’animation des messes, la Schola populaire dispose de trois livrets de référence: les psaumes des années A et B «Yimbila», et «Biso To Tondi Yo», celui de l’année C est en cours. Ajouté à cela, le livret de chants «To Sepela», tous ces documents ont été traduits dans les langues liturgiques des différents diocèses du pays.
Pour montrer leur solidarité au diocèse de Kinkala, tous les diocèses ont remis des dons audit diocèse. Ces dons composés de produits de consommation de première nécessité y seront acheminés.
Enfin, dans la soirée, des diplômes ont été remis à ceux qui se sont distingués pendant leur parcours dans ce mouvement.

Nathan DANDOU
SIASSIA         

Informations supplémentaires