Diocèse de Kinkala : Sortie de la Chorale Sainte Monique à la Paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Après Oyo en avril 2014, la Chorale Sainte Monique de Kinkala (Diocèse de Kinkala) a effectué du vendredi 12 au dimanche 14 mai 2017, une sortie à la Paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï (Archidiocèse de Brazzaville). La délégation de 62 choristes et membres du bureau était conduite par l’aumônier de la chorale, l’abbé Armel Missamou et le thème principal de cette sortie était tiré de la Lettre aux Romains, chapitre 13, versets 11 à 14: «Revêtir le Christ».

 

Pour les choristes, la sortie est un moment favorable non seulement pour chanter et louer Dieu, mais aussi prier intensément, se former spirituellement et humainement, découvrir d’autres lieux, rencontrer d’autres chrétiens et tisser des relations fraternelles. Après l’accueil par le curé de la Paroisse Saint Jean-Baptiste de Talangaï, l’abbé Germain Makouiza, la journée du vendredi était consacrée à la prière intense. «C’est un signe fort que de partir de si loin pour venir jusqu’ici. Dans l’Eglise, il n’y a pas de barrières, nous sommes tous frères et sœurs en Jésus-Christ», leur a dit l’abbé Germain, en les accueillant.
Le samedi était pour la formation spirituelle et humaine. Dans ce cadre, l’abbé Armel Missamou a développé le thème principal de la sortie: «Revêtir le Christ». Il a insisté sur le fait «que le chrétien, donc le choriste, doit conformer sa vie à celle du Christ. Il est enfant de lumière. Il doit ôter le vieil homme pour revêtir le nouveau. Comme Jésus qui meurt et qui ressuscite à Pâques, le chrétien doit également mourir et ressusciter avec lui». C’était une interpellation émouvante pour que le choriste configure sa vie à celle du Christ. «Vous devez être des autres christs», a-t-il conclu
Pendant leur séjour à Brazzaville, les choristes de Kinkala ont visité le Mémorial Pierre Savorgnan De Brazza où la directrice générale, Mme Belinda Ayessa, a expliqué la genèse et la réalisation de ce monument. Les choristes qui, pour la plupart, sont allés pour la première fois en ce lieu qui retrace une bonne partie de la «préhistoire» de notre pays, étaient très satisfaits.
Ils se sont rendus ensuite à la cathédrale Sacré-Cœur, où ils se sont recueillis et ont prié sur les tombes de NN.SS. Théophile Mbemba, Barthélemy Batantu, Ernest Kombo, et sur celle du bon Cardinal Emile Biayenda. Ils ont également visité le bâtiment où le Cardinal a vécu et qui a été transformé en une sorte de musée. La journée s’est terminée par un concert de chants religieux donné par les trois chorales: Echo du désert, Le Jourdain de la Paroisse Saint Jean-Baptiste et Sainte Monique de Kinkala. Dans la soirée, l’abbé Germain a gratifié la délégation de la visite du Pont du 15 août 1960.
Dimanche 14 mai, après avoir animé la messe de 11h, en l’église Saint Jean-Baptiste de Talangaï, la Chorale Sainte Monique a regagné Kinkala, dans le Pool, par bus, heureuse d’avoir réalisé toutes les activités prévues pendant cette sortie.

Frédéric BAVOUKIDINA
Vice-Président

Informations supplémentaires