Basilique Saint Pierre du Vatican (Diocèse de Rome-Italie) : Ordination diaconale du séminariste Parfait Ndolo Ndolo, du Diocèse de Nkayi

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Samedi 15 avril 2017, en la Basilique Saint Pierre du Vatican à Rome, en Italie, au cours de la messe vespérale, Son éminence Fernando Cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, sur autorisation de leurs évêques respectifs, a ordonné diacres 18 séminaristes originaires de l’Afrique et de l’Asie, tous évoluant au Collège pontifical urbain de Rome. Parmi ces nouveaux diacres, il y a Parfait Ndolo Ndolo, qui vient du Diocèse de Nkayi (Congo-Brazzaville).

 

La messe d’ordination diaconale a été concélébrée par les évêques secrétaires de ladite congrégation, par NN.SS Emery Kabongo, chapelain du Vatican et Bernard Nsayi, évêque émérite de Nkayi, par près de trois cents prêtres (recteurs des différents collèges pontificaux de Rome, formateurs et enseignants), dont les abbés Jean-Constant Bazenguissa, Séraphin Koualou-Kibangou, Brice Ndoki, Michel Bikindou, Jean Bruno Maouango, Luc Poaty, Joseph Mbika, les pères Armel Badi et Valère Bahonda. Dans l’assistance, il y avait des ambassadeurs des pays d’origine des ordinands près le Saint-Siège et en Italie, des religieux, religieuses, séminaristes et autres laïcs (parents, amis et connaissances des candidats au diaconat).
La liturgie de la messe a été soignée par les séminaristes du Collège pontifical urbain: une chorale de pointe pour l’animation des chants, relayée par des choristes de la R.D Congo pour le chant d’offertoire en langue tshiluba, et par une chorale de la Corée du Sud pour un chant de communion en langue coréenne. Les lectures étaient faites par les séminaristes, et l’évangile proclamé en chantant par un diacre du Collège urbain de la promotion précédente. Pour la liturgie d’ordination, c’est le recteur du même collège qui a présenté les candidats au diaconat: 2 de la RDC, 2 de la Tanzanie, 2 du Nigeria, 1 du Botswana, 1 du Burundi, 1 du Ghana, 1 du Congo-Brazzaville, 1 du Zimbabwe, 3 de l’Inde, 2 de la Corée du Sud et 2 du Pakistan.
Dans son homélie portant sur les textes liturgiques du 4ème dimanche de Pâques, le Cardinal Filoni a souligné le sens et l’importance du diaconat tel que voulu par les apôtres, de notre appartenance à la communauté ecclésiale dont le Christ est la pierre angulaire; le chemin, la vérité et la vie; fondement et garant de l’unité des chrétiens dans la reconnaissance de nos différences comme une richesse incommensurable pour l’édification de l’Eglise.
S’adressant aux ordinands, il leur a dit entre autres ceci: «Dans l’Eglise de Dieu, il y a une place pour toi diacre, de sorte que tu puisses servir à l’autel. Sois fortifié par le don de la grâce, afin que tu puisses exercer le ministère de la charité envers les plus vulnérables, les humbles et les pauvres».
Après quoi, le Cardinal a procédé au dialogue avec les ordinands, en leur demandant d’exprimer devant le peuple de Dieu leur volonté d’exercer le diaconat dans l’humilité et la charité, de vivre dans le célibat et de promettre chacun respect et obéissance à son ordinaire. Le rite d’ordination s’est poursuivi par la litanie des saints, l’imposition des mains et la prière consécratoire, la vêture et la remise de l’évangéliaire ainsi que le baiser de paix.
L’abbé Parfait Ndolo Ndolo est né le 15 avril 1989, à Brazzaville. A 14 ans, il découvre sa vocation, qu’il discerne pendant trois ans, puis il fait son entrée au Séminaire Saint Gabriel de Dolisie, en octobre 2006, à 17 ans, pour ses études secondaires, sanctionnées par le baccalauréat en 2009. Par la suite, il est accueilli au Grand séminaire Mgr Georges Firmin Singha de Brazzaville, pour le cycle d’études de deux ans de philosophie. Au terme duquel, il est affecté à la Paroisse Saint-Joseph de Mossendjo, pour le stage pastoral inter cycle. Durant cette année de stage, le séminariste Parfait s’adonne aux activités pastorales paroissiales et dispense des cours de langue espagnole au lycée de la localité. En avril 2012, son évêque le choisit pour poursuivre ses études de théologie en Italie. Arrivé à Rome, de 2012 à 2015, il fréquente l’Université Pontificale Urbanienne pour le baccalauréat en théologie. De l’an 2015 à nos jours, l’abbé Parfait se spécialise en théologie biblique. En somme, c’est par un gueuleton à la congolaise que s’est conclue la fête d’ordination diaconale de l’abbé Ndolo Ndolo.

Abbé Séraphin
KOUALOU-KIBANGOU

Informations supplémentaires