32ème journée mondiale de la jeunesse: fête des Rameaux : Mgr Anatole Milandou a invité les jeunes à être de nouvelles semences dans l’Eglise et la société

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

«Les jeunes, soyez de nouvelles semences dans l’Eglise et la société». Telle est la substance de l’exhortation faite par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville, à l’endroit des enfants et jeunes venus de toutes les paroisses, dimanche 9 avril 2017, au stade Félix Eboué, à l’occasion de la fête des Rameaux et de la passion du Christ et qui a coïncidé avec la célébration de la 32ème Journée mondiale de la jeunesse, sur le thème: «Le puissant fit pour moi des merveilles» (Luc 1,49).

L’eucharistie était présidée par Mgr Anatole Milandou, archevêque métropolitain de Brazzaville et concélébrée par une vingtaine de prêtres, tous pour la plupart des aumôniers paroissiaux. Animée par la chorale de la paroisse Saint Pie X de la cité de l’Oms, la messe a connu la participation de nombreux enfants et jeunes venus de toutes les paroisses de l’archidiocèse.

Parmi les prêtres concélébrants, il y a eu les abbés Brice Armand Ibombo, secrétaire général de la C.e.c (Conférence épiscopale du Congo), Eric Urgel Babika, président de la C.d.p.e.j (Commission diocésaine pour la pastorale de l’enfance et de la jeunesse), Armand Kiyindou, curé recteur de la Basilique Sainte Anne du Congo. Dans l’assistance, on pouvait noter la présence de quelques membres du gouvernement, parlementaires et autres personnalités, notamment, Ermella Destinée Doukaga, ministre de la jeunesse et de l’instruction civique, Euloge Landry Kolelas, ministre du commerce extérieur et de la consommation, Alain Akouala Atipault, ministre des zones économiques spéciales. La célébration  a débuté par une procession partie de la Basilique Sainte Anne, suivie de la bénédiction des Rameaux et qui a débouché sur le récit de la passion du Christ, tiré de Mat 26, 14, fait par six jeunes. En effet, le dimanche des Rameaux commémore l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, avant sa passion et cela donne lieu à une procession avec Rameaux en main.
Dans son homélie, Mgr Anatole Milandou a rappelé les rôles et les missions des enfants et des jeunes dans la société. Il est revenu sur les conclusions de la 45ème assemblée plénière des évêques du Congo, au sujet des maux qui gangrènent la jeunesse, notamment, le phénomène de banditisme qui prend de l’ampleur dans notre société, du genre bébé noirs, bébé Lili, bébé rouge. «Les portes de l’historique stade Félix Eboué se sont ouvertes de nouveau, en ce dimanche des Rameaux, jour de la jeunesse, pour accueillir les jeunes de l’archidiocèse, d’être en communion avec les autres jeunes du monde et célébrer ensemble, la 32ème Journée mondiale de la jeunesse, sur le thème: «Le puissant fit pour moi des merveilles», (Luc 1,49). C’est donc un rendez-vous important et un appel pour que les jeunes puissent être de nouvelles semences dans l’Eglise et la société. Les textes de ce jour rappellent les différentes péripéties de la passion du Christ. Finalement, vous jeunes, en posant des actes de vandalisme et de banditisme dans notre pays, à quoi ressemblez-vous? A Ponce Pilate qui refuse de dire le droit et se contente seulement de laver les mains? A Juda Iscariote avec son baiser Gourou de trahison? Au reniement de Pierre qui jure ne pas connaître Jésus? Ou encore vous ressemblez à Simon de Sirène qui vient aider Jésus en portant sa croix, à Véronique qui essuyât sa figure, aux femmes de Jérusalem qui viennent pleurer devant la croix de Jésus, à Simon qui demanda le corps de Jésus pour être enterré au sépulcre. C’est pour dire qu’une jeunesse bien formée et disciplinée doit être consciente de ses actes. Elle est le présent et l’avenir de notre pays», a dit Mgr l’archevêque.
Vers la fin de la messe, Mme la ministre Ermella Destinée Doukaga a invité la jeunesse congolaise, précisément celle de l’Eglise catholique, à préserver l’unité à travers un bon comportement, à plus de discipline, à lutter contre l’abus sexuel et le Vih/Sida et à prendre à bras le corps son avenir. Une jeunesse multidimensionnelle soit-elle, est unique, bien formée avec une bonne éducation chrétienne est l’avenir de demain, a-t-elle souligné. Enfin, des trophées ont été remis aux vainqueurs (doyennés nord et sud) du tournoi organisé à l’occasion de la 32ème Journée mondiale de la jeunesse.     
Signalons que c’est en 1985, le dimanche des Rameaux et de la passion que le Saint Pape Jean-Paul II, d’heureuse mémoire, a initié la Journée mondiale de la jeunesse.

Pascal BIOZI
KIMINOU

Informations supplémentaires