Conseil technique de l’Ecole catholique : Envisager avec plus de chance de succès l’avenir de notre Ecole

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Conformément à une des recommandations du dernier Conseil national de l’Ecole catholique qui a eu lieu à Impfondo du 11 au 18 septembre 2016, il se tiendra du 7 au 11 mars 2017, au C.i.o (Centre interdiocésain des  œuvres), à Brazzaville, le Conseil technique de l’Ecole catholique.

 

Placé sous l’égide de Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, et président de la C.e.edu.c (Commission épiscopale de l’éducation catholique), ledit conseil  regroupera tous les directeurs de l’Ecole catholique des neuf diocèses du pays. Ce conseil technique, le premier du genre depuis le réinvestissement de l’Eglise particulière du Congo dans l’enseignement, se tient à mi-parcours de l’année scolaire.
Aussi, sera-t-il l’occasion d’un double regard: rétrospectif, pour relire le chemin parcouru depuis les assises d’Impfondo et prospectif, pour envisager avec plus de chance de succès l’avenir de notre Ecole et ce, jusqu’à la prochaine session du Conseil national. Cette année, il reviendra au diocèse de Gamboma de l’abriter, probablement en septembre prochain.
La révérende Sr Agnès Clarisse Nkourissa, secrétaire générale de la C.e.edu.c et son assistant, M. Raoul Sika y feront le compte-rendu de la réunion sous régionale de l’O.i.e.c (Organisation internationale de l’enseignement catholique) à laquelle ils ont récemment pris une part active, à Yaoundé, au Cameroun.
En outre, les services techniques de la C.e.edu.c exposeront  sur le suivi  budgétaire et présenteront le Projet pastoral et d’aumônerie, le Guide de l’Enseignant à l’Ecole catholique et le Guide pour le Respect et la Sauvegarde de la Création; des instruments qui, à n’en point douter, constitueront avec le projet éducatif et le projet pédagogique les principales pièces de bord sur la route de la promotion de l’identité catholique de notre Ecole.
De son côté, la direction diocésaine de l’Ecole catholique de Pointe-Noire saisira cette opportunité pour édifier les participants sur le travail abattu par la commission de suivi des recommandations issues des états généraux de l’Ecole catholique qu’a abrité la paroisse Christ Roi, du 26 au 28 octobre 2016.
Par ailleurs, comme il leur avait été recommandé,  les directeurs diocésains de l’Ecole catholique proposeront à l’assemblée la maquette du macaron que devront, dorénavant, porter les élèves de nos écoles.
Au terme des travaux de ce Conseil technique, l’archevêque visitera, le vendredi 10 mars 2017, un échantillon d’écoles catholiques de Brazzaville et le lendemain samedi 11 mars, il présidera la célébration eucharistique de clôture de ce Conseil technique, en l’église Saint Pierre Claver de Bacongo.
Il sied aussi de noter qu’après Douala, Brazzaville aura l’insigne honneur d’abriter, en décembre prochain, la réunion de l’O.i.e.c pour la sous-région Afrique centrale. Véritable rendez-vous du donner et du recevoir, cette rencontre se présente aussi comme un défi majeur que l’Ecole catholique en particulier et plus généralement l’Eglise qui est au Congo se doit de relever. L’enjeu est vraiment de taille!
                                           
Antoine
BOUBA-BOUBA

Service de la promotion de l’identité catholique de l’Ecole et de la formation /C.E.EDU.C.

Informations supplémentaires