Archidiocèse de Brazzaville : Radio Magnificat a célébré la journée mondiale de la radio sur fond des difficultés

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Commémorée le 13 février 2017, la Journée mondiale de la radio a été célébrée, de manière symbolique, samedi 18 février dernier, par Radio Magnificat, la radio catholique de l’Archidiocèse de Brazzaville, à travers plusieurs activités dont une messe présidée par le père Casimir Moukouba, directeur diocésain adjoint de la liturgie et animateur d’une émission sur la liturgie diffusée le mercredi sur les antennes de ladite radio.

Autour de lui, il y avait les abbés Maath Nkounkou, directeur de Radio Magnificat, Prince Badzoukoula, vicaire de la Paroisse Jésus-Ressuscité et de la Divine Miséricorde, et Vlady Chadanel Loufoukou, économe diocésain adjoint de Brazzaville. La Fraternité Saint-Joseph de la Basilique Sainte-Anne du Congo a assuré l’animation liturgiue.

Au nombre des activités qui ont marqué la célébration de la Journée mondiale de la radio, il y a eu l’ouverture de l’antenne Magnificat dès 4h du matin, ponctuée par des «journées portes ouvertes» dont une exposition-photos qui a restitué les grands moments de l’histoire de ladite radio et qui ont permis aux participants de découvrir la modestie et la sobriété de ses locaux.
La radio a diffusé plusieurs interventions en direct. Ainsi, Pierre Alain Céphas Bansimba-Muanga, membre du conseil d’administration de la dite radio, a développé le thème: «Radio Magnificat et son avenir de média»; Bernard Mackiza, ancien directeur de La Semaine Africaine, a brossé l’histoire de la création de la radio catholique émettant de Brazzaville sur la fréquence de 93.5. Le projet de création de cette radio fut porté par l’abbé Jean-Michel Tchitembo, puis par l’abbé Alfred Malanda. Radio Magnificat, qui fut d’abord sous la tutelle de la Conférence épiscopale du Congo, a eu pour premier directeur père Maurice Milandou, spiritain, suivie du père Benoît Nzié, salésien de Don Bosco cédé à l’Archidiocèse de Brazzaville, elle est dirigée par l’abbé Maath Nkounkou, sous la supervision d’un conseil d’administration présidé par l’abbé Mesmin Prosper Massengo.
Comme les autres médias de l’Eglise, Radio Magnificat est confrontée à d’énormes difficultés pour son fonctionnement. Elle est en quête d’éventuels bienfaiteurs pouvant lui permettre de continuer à tenir la route, afin de perpétuer sa mission d’évangélisation. De même, la catéchèse de l’abbé directeur, peu avant la célébration eucharistique, a été au menu des activités ayant permis à Radio Magnificat de porter haut l’étendard de la commémoration de la journée mondiale de la radio.  
Plusieurs personnalités ont participé à la messe aux côtés des religieux et religieuses de diverses congrégations ainsi que des fidèles laïcs venus de diverses paroisses de l’archidiocèse, accompagnés des membres du Club des amis Magnifiques (Club des auditeurs et auditrices de Radio Magnificat) vêtus de tee-shirts et coiffés de casquettes aux couleurs et à l’effigie de Radio Magnificat.
Le mot de bienvenue de Mlle Molgat Tecina Malonga, présidente du Club des amis magnifiques, l’homélie du célébrant et l’allocution de l’abbé directeur ont été les moments saillants de la messe qui a marqué le clou des activités relatives à la Journée mondiale de la radio. Dans son mot de remerciements, le directeur, l’abbé Maath Nkounkou, a épinglé un pan de la douloureuse et délicate histoire de la radio qu’il dirige aujourd’hui, tout en lançant un S.o.s aux personnes de bonne volonté, éprises de générosité et de charité de venir en aide à Radio Magnificat, le seul média radiophonique catholique à Brazzaville.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Informations supplémentaires