Tribune Libre

Abus de langage dans le discours politique congolais et nécessité de la «réfolution» institutionnelle

Note utilisateur:  / 0

(Suite du numéro précédent)

Après le «coup d’Etat», le deuxième abus de langage, qui transparait dans le discours politique congolais et qui attire mon attention aujourd’hui, est de considérer la «réforme institutionnelle» comme la solution aux problèmes (non identifiés) de la gouvernance du Congo. La nature des problèmes et blocages institutionnels que l’on peut observer au Congo m’amène à penser qu’une onde de choc politico-administrative est indispensable, pour faire bouger les choses, que le pays soit géré par le président en fonction ou par un tout autre.

Lire la suite...

Philibert Malonga, secrétaire national à l’organisation et à la mobilisation du M.c.d.d.i : «J’ai décidé de ne plus cautionner la gestion anti-statutaire et anti-démocratique du parti par le secrétaire général»

Note utilisateur:  / 0

Aujourd’hui, la crise qui couvait au sein du parti depuis plus de douze mois vient d’éclater au grand jour. Cela est frustrant et honteux, car notre parti est encore porteur de tant d’espoir pour de nombreux compatriotes. Au regard de ce que j’ai personnellement observé et vécu au sujet de la gestion du parti, ma conviction est que le secrétaire général, Guy-Brice Parfait Kolelas, est le premier responsable de la crise qui prévaut au sommet du M.c.d.d.i ...

Lire la suite...

Après les dialogues de Sibiti et Diata, pourquoi pas un forum, pour faire l’unanimité?

Note utilisateur:  / 0

Après le dialogue de Sibiti et celui de Diata, le président Denis Sassou-Nguesso devrait annoncer un forum, pour rechercher l’unanimité sur le respect de l’ordre constitutionnel et la préservation de la paix au Congo. C’est ce qu’on peut souhaiter, après la tenue, en l’espace d’un mois, de deux dialogues portant sur les mêmes thèmes, à savoir le Constitution et la gouvernance électorale.

Lire la suite...

Second plaidoyer du P.s.d.c-Le Pari sur le respect de la norme constitutionnelle dans notre pays

Note utilisateur:  / 0

Dans un article publié dans La Semaine Africaine n°3496 du 22 mai 2015, le P.s.d.c-le Pari a donné sa position sur ce qu’il entend par respect de la norme constitutionnelle. Beaucoup de lecteurs ont réagi positivement, pour soutenir notre parti à continuer sur cette voie. Mais, une partie de l’opinion pense que tout n’a pas été dit. C’est pourquoi le P.s.d.c-le Pari se lance dans un second plaidoyer, pour démontrer l’impossibilité juridique absolue et politique de changer la norme fondamentale.

Lire la suite...

Les méfaits d’un dialogue dans la situation politique actuelle du Congo-Brazzaville

Note utilisateur:  / 2

Une rencontre des acteurs politiques et sociaux dans le contexte congolais actuel frise le risque et présente des dangers réels. Notre analyse repose, premièrement, sur les effets des coutumes encore vivantes et de l’existant politique actuel. Aussi s’appuie-t-elle sur l’expérience des 55 années de la République.

Lire la suite...

Informations supplémentaires