FOOTBALL : Etoile du Congo, super club de l’année!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Un autre trophée national fait le bonheur d’Etoile du Congo cette année: la Super coupe. Elle l’a conquise à l’issue du duel qui l’a opposée à l’AS Otohô, dimanche 29 septembre 2019 au Stade Marien Ngouabi, à Owando.


Le public attendait beaucoup de cette explication au sommet, étant donné le très récent palmarès des deux protagonistes: AS Otohô, champion national, et l’Etoile du Congo, vainqueur de la Coupe du Congo. Curieusement, elle s’est révélée une rencontre à sens unique, l’Etoile du Congo ayant filé trois buts à son adversaire, et sur le terrain de ce dernier, sans en prendre un seul: 3-0!
On le voit: les Brazzavillois d’Etoile du Congo ont manqué de répondant en face, au point qu’ils ont été comme amenés à enfoncer des portes ouvertes. Et le match a sombré dans la monotonie, avant de devenir ennuyeuse.
En inscrivant le premier but à la 33e minute de jeu, sur penalty, Deldy Goyi a ouvert la voie du succès à l’Etoile du Congo. Ce but n’a pas déclenché une sorte de révolte de la part de l’AS Otohô. Bien au contraire, la suite sera impitoyable pour les poulains du président Maixent Raoul Ominga. Comme hypnotisés, ils ont assisté, impuissants, au double passage dévastateur de Rochel Kivouri (83e) et de Mattheus Botamba (89e). L’Etoile du Congo venait ainsi d’achever ce qu’elle avait si bien commencé.
Ce trophée de plus dans l’escarcelle d’Etoile du Congo est la deuxième Super coupe victorieuse de son histoire. Il vient comme pour fixer l’Etoile du Congo au gotha national du  football congolais en 2019.
Depuis sa première édition, la Super coupe ne sourit qu’aux vainqueurs de la Coupe du Congo: Etoile du Congo aux dépens de l’AS Cheminots en 1995, AC Léopards au détriment des Diables-Noirs en 2009 et 2012.
Pour l’histoire, la Super coupe a un ancêtre: la ‘’Coupe de l’Unité’’ organisée par la Fédération congolaise de football (FECOFOOT) le dimanche 20 septembre 1987. Entre l’Etoile du Congo, alors championne nationale, et l’Inter Club, vainqueur de la Coupe du Congo. Un fiasco! Parce que l’Etoile du Congo n’attacha point d’importance à cette confrontation. Elle aligna en effet contrairement au règlement de l’époque, plusieurs joueurs non éligibles, tels que Michel Biangué et Jean-Claude Mfourga (Kotoko de Mfoa), Pascal Nsah et Mbon Etou (Télésport), Moumpolo ‘’Zagalo’’ (Sucosport) et Mouendongo (Patronage Sainte-Anne). Cela augura le forfait. Ce qui se produisit. Pourtant, le match eut lieu, tout en connaissant déjà l’issue avant le coup d’envoi. Le deux équipes se quittèrent dos à dos (1-1), mais le trophée échut aux militaires d’Inter Club…

Guy-Saturnin
MAHOUNGOU
Etoile du Congo bat AS Otohô (3-0). Arbitre: Jean-Pierre Nguiéné. Buts: Deldy Goyi (33e sur penalty), Rochel Kivouri (83e) et Matheus Botamba (89e).

AS Otohô: Perauld Ndinga; Gloire Yila Dibata, Carof Bakoua, Landry Nsenda Bakima, Dimitri Bissiki-Magnokélé; Junior Ngoma Nzaou, Yanick Tusilu Bazola, Omame Ngapami Moba; Biassadila Mouanga, Jaurès Ngombé, Yanick Mbemba Bokoye. Coach: Ghislain Tchiamas.

Etoile du Congo: Evan Dikamona; Dorvel Dibékou, Julfin Ondongo, Varel Rozan, Willy Dégou ; Gédéon Madinda, Gauthier Madzou, Migon Etou Mbon; Deldy Goyi,  Yann Mokombo, Gotron Ngouénimba. Coach: Cédrick Nanitélamio

Informations supplémentaires