Handball : DGSP étonne et enchante à Oujda

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A Oujda (Maroc) où s’est achevée, dimanche 14 avril, la 35e Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs des coupes, l’équipe féminine de la Direction générale de la sécurité présidentielle (DGSP) a terminé sur la troisième marche du podium pour sa première participation à une compétition continentale. Un exploit! Pour se hisser, DGSP a gagné (33-24) le match de classement pour la troisième place, aux dépens des Camerounaises de FAP. Non sans avoir d’abord tenu en échec (21-21) Petro Atletico de Luanda en match de poules et éliminer Héritage de Kinshasa (RDC) en quarts de finale.


Pour un coup d’essai, DGSP fait mieux qu’Abo-Sport qui, l’année passée au Caire (Egypte), avait terminé au pied du podium, donc quatrième au classement général.
C’est là, sans doute, une très grosse surprise pour plusieurs observateurs. Car, depuis que les Diables-Rouges, l’équipe nationale, ne se battent plus que pour coller au peloton et qu’Etoile du Congo (quatre titres continentaux en clubs champions), Inter Club (sacré en 2007 en Coupe des vainqueurs de coupe) et, dans une moindre mesure, Abo-Sport (finaliste de la Coupe des coupes en 2007) étaient rentrés dans les rangs, le handball congolais est certes respecté, mais sans plus. DGSP n’était donc pas attendu sur le podium cette année.
En fait, le monopole du handball féminin en clubs comme en nations, est détenu par l’Angola. La preuve: après la CAN remportée à Brazzaville en décembre dernier, ce pays a placé en finale, avec une aisance déconcertante, ses deux clubs présents à Oujda, Primeiro de Agosto, finalement vainqueur de la compétition, et Petro Atletico.
Pour conclure, il vaut la peine que les responsables sportifs congolais s’investissent dans la reconquête de la place qui était celle de leur pays. Le handball féminin congolais n’était-il pas le meilleur du continent?

Jean ZENGABIO

Informations supplémentaires