Championnat national de football/ Ligue 1 : Calendrier démentiel pour la phase retour

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La phase aller à peine bouclée samedi 6 avril à Pointe-Noire, avec le large succès d’AS Otohô aux dépens du V.Club-Mokanda (4-1), les équipes sont revenues sur l’aire de jeu. Pour aborder, le dimanche 7 avril, la phase retour. Mais avec un calendrier démentiel: 14 journées en deux mois, soit six en avril et sept autres en mai. Un  rythme pour professionnels pour un football encore amateur officiellement.


C’est un exercice épuisant. Le 27 mai prochain, tout doit être terminé. On risque de «tuer» les joueurs, s’est exclamé un entraîneur, en voulant vite combler un retard dont ils ne sont pas responsables. Mais, la  Fédération n’a pas le choix. Elle est sous pression de la CAF qui a validé une nouvelle périodicité de ses compétitions interclubs. Elles se dérouleront désormais sur deux années, d’août à mai. Comme les interclubs européens. Pour se conformer à ce nouveau calendrier, l’organisme dirigeant du ballon rond continental a fixé au mois de juin la date limite d’inscription des équipes.
Une innovation: l’équipe classée deuxième à l’issue du championnat représentera le pays à la Coupe de la Confédération, a annoncé le président de la FECOFOOT, jeudi dernier. Un privilège qu’avait droit le vainqueur de la Coupe nationale. La finale de cette compétition ne se déroulant qu’en août, trop tard pour qualifier le vainqueur
Cela étant, JST (Jeunesse sportive de Talangaï) et Patronage Sainte-Anne ont ouvert le  bal au Stade Massamba-Débat. Un match qui a donné raison aux jeunes descendus des collines de Talangaï, quoique jouant en infériorité numérique après l’expulsion  d’un  de leurs dé-
fenseurs pour jeu dangereux. Chadly Kennedy a entamé la marque, en première période de jeu. Il l’a doublée (75e) sur un caviar de Valdy Matongo. Le neveu de l’ancien ailier international Matongo ‘’Secousse’’ a fini par inscrire son but (85e), lui aussi, en enchaînant vitesse, contre-pied et frappe croisée, du pied gauche. Score final: 3-0.
Le deuxième match, entre Diables-Noirs et Inter Club, s’est disputé sur un rythme éreintant, le beau temps aidant. Il s’est terminé sur le même score que le lever de rideau.
La troisième minute était déjà porteuse d’espoir pour les Diables-Noirs, Wilfrid Nkaya ayant fait bouger les filets militaires. Au terme d’un rush, côté gauche, ce dernier offrait ensuite le second but à Prince Mouandza (13e). Les jeux étaient-ils faits? Il fallait attendre le troisième but, œuvre de Sébaré (78e) pour l’affirmer.
Un match, Tongo FC-La Mancha, se déroulait au moment où nous étions sous presse lundi 8 avril. Les dernières joutes de cette journée auront lieu mercredi 10 avril.
Pour revenir à la phase aller, elle a catapulté à sa tête  l’AS Otohô qui totalisait 37 points, alors que son suivant, CARA, en était à plusieurs longueurs de distance (25 points). On le voit, Otohô domine la compétition de la tête et des pieds. Il est bien parti pour succéder à lui-même. Il est nanti d’une marge de sécurité telle qu’il pourrait même déclarer forfait trois matches. De toute façon, Otohô ne déclarera pas forfait, cela n’est pas sportif. Il entend plutôt confirmer son éblouissante ascension, en coupant les ailes à tous les mauvais canards. Et il est là, piaffant d’impatience.
Guy-Saturnin
MAHOUNGOU   

Rendez-vous (Mercredi 10 avril): CARA-FC Kondzo et Etoile du Congo-AC Léopards (à Brazzaville), AS Cheminots-AS Otohô et V.Club-Mokanda-Nico-Nicoyé (à Pointe-Noire)

Informations supplémentaires