Eliminatoires CAN 2019/Congo-RDC (1-1) : Congo: résultat décevant, mais pas encore hors-circuit!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le duel du Pool Malébo, les Diables-Rouges du Congo ont concédé un faux pas à domicile qui rappelle qu’ils sont  encore loin du compte par rapport à l’objectif fixé. Relégués désormais à la dernière place du groupe G, ils sont toutefois encore en vie et ont leur destin en main grâce au succès du Liberia sur le Zimbabwe, dans l’autre match du groupe.
Diables-Rouges (Congo)-Léopards (RDC) du dimanche 18 novembre au Stade Président Alphonse Massamba-Débat à Brazzaville, est entré dans l’histoire sportive des deux pays. Il s’est déroulé dans un climat de tension à l’extérieur du stade où la police a eu maille à partir avec une partie du puiblic. Mais, sur la pelouse, il n’y a eu ni vainqueur, ni vaincu.



Du football au «water-foot»

Un match plus ou moins beau comme ça, perturbé par une abondante pluie, qui s’est abattue sur Brazzaville et le Stade Président Massamba-Débat pendant plus d’une heure. Au point que les férus du ballon rond ont cru assister à une rencontre de «water-foot», tant la pelouse regorgeait d’eau et devenait un gros handicap pour les joueurs. De quoi verser dans la mythologie populaire qui fait croire qu’il s’agit d’une pluie spéciale sur commande afin de mouiller le travail obscur de l’adversaire! Cela persiste après plus d’un siècle d’intrusion du football chez nous.
En d’autres circonstances, on aurait mis un point final à cette rencontre pour un nouveau rendez-vous les jours suivants. On n’a pas osé le faire. On ne l’a pas fait. Et la partie s’est poursuivie. Dame pluie a rendu malheureusement très lourd le terrain et très glissante la pelouse.
Finalement, Congo-RDC  a accouché de deux buts, un de chaque côté. Le premier, inscrit par les Léopards de la RDC grâce au travail remarquable de Trésor Mputu-Mabi, consécutif à un coup franc mal bloqué par le portier congolais Chansel Massa. Kassombo Kabongo n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets (25e): 0-1. Ce but est la concrétisation des intentions montrées dès le début du match en exerçant un pressing sur la défense des Diables-Rouges.
Quelques minutes après ce but des visiteurs, la pluie s’en est mêlée. Des tirs saccadés de gaz lacrymogène, commencés avant la rencontre, avaient aussi repris, obligeant l’homme en noir d’arrêter la partie deux fois. Cette période de jeu déclenchera, également, des fou-rires. Elle a pourtant donné aux Diables-Rouges l’occasion d’égaliser par l’inévitable Thievy Bifouma (38e), de la tête, lequel a coupé la trajectoire d’un coup franc d’Amour Loussoukou, venu de la gauche: 1-1.
Le même Thievy (43e), sur une contre-attaque plein axe et face au portier Matampi, a eu la possibilité d’inscrire un doublé et «tuer» le match, mais la pelouse transformée en piscine l’en a empêché...
La deuxième mi-temps, toujours alerte et sous une pluie battante, fut très équilibrée. Mais, le rôle négatif des mares d’eau a privé le public d’un grand spectacle. Malgré tout, la bonne humeur était  partout en dépit de la tournure prise par la partie.
On retiendra de ce match l’envie des Diables-Rouges à vite revenir au score, leur combativité et leur réveil en deuxième période de jeu. Mathématiquement, ce nul ne compromet en rien leurs chances de qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Mais il devra servir à l’entraîneur Candido Valdo, pour tirer les enseignements en prévision du dernier match des éliminatoires face au Zimbabwe à Harare.
Guy-Saturnin
MAHOUNGOU

Congo et RDC (1-1). Arbitre: Néant Alioune (Cameroun). Buts: Kasongo (25e), pour la RDC; Thievy Bifouma (38e), pour le Congo.
CONGO: Chansel Massa; Baudry Marvin, Fernand Mayembo, Baron Kibamba, Dimitri Bissiki-Magnokelé; Prince Oniangué, Amour Loussoukou, Junior Makiessé (puis Dylan Saint-Louis, 74e), Merveil Ndockyt; Thievy Bifouma, Prince Vinny Ibara. Entr.: Candido Valdo

RDC: Matampi; Issama Mpeko, Marcel Tisserand (puis Ungenda Muselengé, 46e), Luyindula Nekadio, Glody Ngonda; Chancel Mbemba, Yussuf Mulumbu, Trésor Mputu-Mabi; Firmin Mubelé Ndombé (puis Elia Mechak, 75e), Kassombo Kabongo (puis n°10), Yannick Bolasié. Entr.: Florent Ibéngé.

Informations supplémentaires