Eliminatoires de la CAN 2019 : Congo-RDC: pour un match dans une atmosphère fraternelle

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A Brazzaville comme à Kinshasa, les autorités politiques essayent de canaliser les supporters pour que le match Congo-RDC comptant pour la  cinquième et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football 2019 se déroule dans une atmosphère fraternelle. C’est l’objet de l’audience que le ministre congolais des Sports, Hugues Ngouelondelé, a accordée à l’ambassadeur de la RDC au Congo, Christophe Muzungu.


Le match Congo-RDC aura lieu le week-end prochain à Brazzaville. L’enjeu est énorme pour les deux sélections nationales. Tout le monde, supporters et responsables des deux fédérations, a commencé à s’activer, mais Hugues Ngouelondélé et Christiophe Muzungu se sont concertés eux-aussi, vendredi 9 novembre, sur les dispositions à prendre de leur côté.  Une tentative pour calmer les esprits car les retrouvailles entre les sélections nationales des deux pays ont toujours été électriques.
Christophe Muzungu a informé le ministre des sports congolais qu’il lui transmettra rapidement la liste de la délégation de la République Démocratique du Congo (officiels et supporters) qui fera le déplacement de Brazzaville pour accompagner et encourager leurs compatriotes de l’équipe nationale.     
S’adressant à la presse indépendante, il a indiqué que les deux parties exhortent les publics des deux pays à faire en sorte que cette rencontre se passe dans un climat d’apaisement, sans débordement et que cela soit encore une occasion permettant de renforcer les liens qui  existent déjà entre les deux pays frères. « (...) Il s’agit de jeu, et dans un jeu il y a un gagnant et un perdant. Ce n’est pas à cause de cette petite rencontre que nous allons mettre à mal nos relations. Que le meilleur gagne, mais la famille demeure!», a-t-il souligné en appelant également les ressortissants de son pays qui feront le déplacement du stade de Brazzaville et ceux qui ne pourront pas l’effectuer à gérer la suite dans la responsabilité, quel qu’en soit le résultat.     
 
Larsain Polmer NKENDA ZASSET (stagiaire)

Informations supplémentaires