Coupe du Congo : Diables-Noirs et AS Otohô à un pas du sacre

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Insatiables AS Otohô et Diables-Noirs! En championnat, les deux formations sont respectivement leader et deuxième. En Coupe du Congo, elles se sont bien jouées à l’étape des demi-finales de La Mancha, pour la première, et de l’AC Léopards, concernant Diables-Noirs, pour se hisser en finale. Ils en découdront le 15 août prochain. Et donc, plus que jamais, l’un et l’autre caressent le secret espoir de réaliser le doublé historique.

 

Le rêve est bien entretenu. Il caresse les têtes. En attendant cette échéance, les demi-finales retour disputées dimanche 5 août ont suscité un réel intérêt et une foule d’interrogations. Venons-en à leur dénouement.
Contrairement à la rencontre AC Léopards-Diables-Noirs (aller: 0-1) qui s’est terminé dans le fair-play au Complexe omnisports de Madingou, il n’en est pas de même d’AS Otohô-La Mancha (aller: 2-4), au Stade Marien Ngouabi d’Owando. Où encadreurs et joueurs de La Mancha, rendus furieux par deux penalty (un réussi, l’autre raté par le même joueur, Franchel Ibara) sifflés contre eux au bout du premier quart d’heure de jeu, ont perdu la tête. Ils ont pris le parti de vider la pelouse sans autre forme de procès, après le deuxième but d’Otohô inscrit par Mahamane Cissé, l’abandonnant à leurs hôtes à qui ils reprochent d’avoir bénéficié du coup de pouce de l’arbitre. On jouait à peine la 26e minute de jeu.
Par contre, le décor était beau à Madingou, entre l’AC Léopards et Diables-Noirs. Il restait aux acteurs de mouiller le maillot. Effectivement, ils l’ont mouillé. Pour se séparer par la victoire et la qualification des Diables-Noirs: 4-2. Qui leur ouvre la treizième finale de leur histoire. Amoureux de la Coupe, ils le sont ces Diablotins. Pourtant que de sueurs froides! Parce que Kikasa leur a filé un but au bout de douze minutes de jeu, comme pour remettre les pendules à l’heure (par rapport au match aller).
Il ne restait plus aux Diables-Noirs qu’à colmater les brèches pour se remettre dans la bonne direction. Lorsqu’est intervenue la mi-temps, ils avaient déjà égalisé par Béni Makouana (44e). C’est au cours de la deuxième période de jeu que l’on a assisté à d’indéniables changements au marquoir. On avait tout prévu sauf ce tournant qui a fait vaciller l’AC Léopards. D’abord un lob victorieux de Hardy Binguila: 1-2 (52e). Puis le troisième but diablotin inscrit par Lorry Nkolo (84e). Un gros handicap à surmonter pour l’AC Léopards. Dès lors, il n’y avait plus de doute sur l’issue de la partie, malgré la réduction du score par Kabangu (87e). A ce but, les Diables-Noirs réagissaient plutôt par un quatrième but sorti des petits pieds de Prestige Mboungou (89e): 2-4. En réalité, les Diables-Noirs avaient fait parler la poudre pour la dernière fois ou vider leur carquois.

Jean ZENGABIO

Informations supplémentaires