Basket-ball militaire africain : Le rugissement triomphal du lion dans l’amitié et la fraternité

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le basket-ball militaire africain vient de connaître son rendez-vous continental à Brazzaville avec le ‘’Challenge Denis Sassou Nguesso’’, première édition de la Coupe d’Afrique des nations des hommes en uniforme. Le titre a été décroché par Lion Sport (ainsi appelle-t-on la sélection militaire congolaise) aux dépens des Forces armées royales (FAR) du Maroc en finale. C’est une belle page d’amitié et de fraternité qui a été écrite dans la capitale congolaise.


Il est bien fini, le 1er Championnat d’Afrique militaire de basket-ball (CAMBASKET). Il est entré par la grande porte dans l’histoire sportive du continent, comme d’autres événements sportifs africains ayant pris naissance dans Brazzaville-la-Verte. Observateurs et spécialistes ont laissé éclater, visiblement heureux et satisfait, leur joie. Dans dix ans, lorsqu’on évoquera la fabuleuse histoire de cette compétition, on pourrait écrire: «Et tout débuta dans la capitale congolaise, en juin 2018. L’Afrique célébrait le 1er Championnat d’Afrique militaire de basket-ball».
Pendant une semaine, basketteurs militaires venus de l’Algérie, de l’Angola, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Kenya, du Maroc, du Nigeria, du Sénégal ont vécu au contact quotidien avec leurs frères d’armes du Congo. En apprenant à se connaître, ils ont rivalisé d’adresse et de technique sur les parquets des gymnases Maxime Matsima du Centre sportif et universitaire de Makélékélé et Etienne Mongha du Lycée de la Révolution de Ouenzé. Pour une place sur le podium.  Même le match Sénégal-Congo ayant nécessité la descente des troupes sur l’aire de jeu pour extirper au milieu de la meute, deux joueurs surchauffés après un acte  d’antijeu, a été vite rangé dans les oubliettes. Pour faire place à une fraternité évidente entre bidasses venus d’horizons divers.
Le Championnat d’Afrique militaire, on le voit, s’est bien terminé. Dans la salle Etienne Mongha comble et  un public conquis. Et toujours sous le haut patronage du Président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso. Mais contrairement à l’ouverture, la cérémonie de clôture a été sensiblement modifiée: une seule allocution, celle du président burkinabè de l’OSMA (Organisation du sport militaire africain), le colonel David Kabré, et des décorations de l’OSMA, suivies de la remise des médailles et du grand trophée récompensant le champion.
Peu avant que le président Denis Sassou-Nguesso n’en prononce officiellement et solennellement la clôture par la formule consacrée, le public venait de vivre en toute sportivité le grand choc pour l’attribution du trophée opposant les deux meilleures formations du tournoi, le Congo et le Maroc. Deux formations victorieuses respectivement de l’Angola (54-50) et du Sénégal (64-63, après prolongation) en demi-finales, la veille. Une finale, belle comme ça, qui a enfanté un beau champion: le Congo. L’équipe congolaise avait pris un départ en fanfare. Figurez-vous qu’au premier quart temps, le score était de 18-8. Et à la mi-temps l’écart est passé de 10 à 13 points, puis à 15 points au troisième quart temps. Enfin, vingt points d’écart au coup de sifflet final (61-41).
C’est la juste récompense d’un travail patient. Le Haut commandement des FAC avait accordé les moyens susceptibles de permettre une meilleure préparation à l’équipe. Le staff technique a, à son tour, fait preuve de beaucoup d’organisation et de méthode dans le travail. Ce qui a fini par être payant. Jamais les Assoua, Boukinda, Kondzi, Ronel Ongoundou, Mouzita, Missakila, Silas, Kibozi, Mombouli, Mouessé, Yoa, Amboulou n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires. La magnifique coupe remise à leur capitaine, Amboulou, est tout un symbole!

G.-S. MAHOUNGOU et A.-P. MASSAMBA

Les derniers résultats
Demi-finales: Congo-Angola (54-50) et Sénégal-Maroc (63-64)
Matchs de classement: Kenya-Côte d’Ivoire (77-53), Algérie-Cameroun (70-63), Angola-Sénégal (58-46)
Finale: Congo-Maroc (61-41)
Classement définitif: 1.Congo. 2.Maroc. 3.Angola. 4.Sénégal. 5.Algérie. 6.Cameroun. 7.Kenya. 8.Côte d’Ivoire. 9.Guinée. 10.Nigeria.
Meilleur marqueur: Eric Mutoro (Kenya/164 points)
Vainqueur du concours à trois points: Sory Sidafa Kaba (Guinée)

Informations supplémentaires