Football/Après plusieurs résultats négatifs : CARA, un volcan endormi brusquement en éruption!

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Alors qu’il traverse une mauvaise passe depuis plusieurs semaines, et déjà battu lors de la première journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération, le CARA de Brazzaville a créé la sensation mercredi 16 mai au Stade Massamba-Débat, en s’offrant une colossale et somptueuse victoire aux dépens des Nigérians d’Enyimba: 3-0. Trois buts à zéro! Les attaquants du CARA ont triplement fait parler la poudre, telles des gousses d’arbre de fer en septembre.

Dans une défense d’Enyimba désemparée. Qui aurait osé pronostiquer un score d’une telle ampleur en ces temps de vaches maigres pour les Aiglons? Assurément, personne!
C’est le vague à l’âme que quelques centaines de spectateurs ont investi les gradins du temple du football congolais.  Ogre et bête noire des équipes congolaises, FC Enyimba d’Aba inspirait la crainte. Diables-Noirs et Saint-Michel de Ouenzé ne gardent-ils pas de cet adversaire un mauvais souvenir quand ils avaient décousu avec lui respectivement en 2008 et 2011? Les oiseaux de mauvais augure ont chanté également que tout ce que touche le CARA était frappé de stérilité. Il fallait bien être là pour le vivre et le voir.
Finalement, les craintes étaient exagérées. L’on a été agréablement surpris par la révolte des Aiglons. Jouant sans complexe d’infériorité, ils ont fini par faire voler en éclats le rideau défensif d’Enyimba. Quatorze minutes après le coup d’envoi, le portier nigérian repoussait malencontreusement, dans l’axe, un tir de Cabwey Kivutuka. Racine Louamba a saisi cette aubaine pour catapulter le ballon dans la cage adverse, d’une tête plongeante: 1-0.
Etait-ce déjà le bout du tunnel? L’imprévisible réveil de l’avant-centre  Cabwey Kivutuka y a donné du relief. Mis sur orbite par Joseph Mbangou et ayant gagné son duel avec son garde du corps, d’une foulée dévastatrice et victorieuse, il battait  Fatau Dauda sans rémission: 2-0. Il venait de faire se lever, à son tour, le public, à la 17e minute de jeu.
Le public a exulté. Mais pour que l’euphorie soit totale, Dicha Bomaniaye réservait le plus beau pour enflammer le stade: slalom géant, coup d’accélérateur et frappe enroulée, du pied droit comme Cabwé. But! Le troisième, à la 18e minute.
Un léger relâchement des Aiglons permettait à Enyimba de sortir la tête de l’eau. Sans danger pour les visités. Jusqu’à la pause.
Après la mi-temps, les Aiglons embrasaient à plusieurs reprises la surface de réparation d’Enyimba. Mais, à trois reprises au moins, ils ont manqué de réussite sur des actions apparemment faciles. Peut-être était-il écrit que le score acquis à la mi-temps ne bougerait plus. Tout était consommé…

Jean ZENGABIO

CARA bat Enyimba (3-0). Arbitre: Hassan Mohamed Hagi (Somalie). Buts: Racine Louamba (14e), Cabwey Kivutuka (17e) et Dicha Bomaniaye (18e).

CARA: Chansel Massa; Richy Ondongo, Ikouma Epoyo, Guy Chancy Danga, Christ Ngoma-Mbo; Dua Ankira (puis Guelord Diafouka, 75e), Joseph Mbangou, Glen Kinfounia; Racine Louamba (puis Espoir Mbangou, 83e), Cabwey Kivutuka, Dicha Bomaniaye (puis Hervé Kimbongani, 60e). Coach: Roger Ossété.

FC Enyimba: Fatawu Daouda; Andrew Abalaogu, Nelson Ogbonaya Isiaka Oladuntoye, Udo Ikouwem; Mohammed Farouk, Oladepo Augustine, Wasiu Alalade; Chinedu Udeagha (puis Omofoman Freedom, 38e), Chukwude Chekwube (puis Chinonso Okonkwo (83e), Augustine Dimgba (puis Bashir Rahman, 58e). Coach:

Informations supplémentaires