Coupe du Congo de football : Une cinquième étoile pour l’A.C. Léopards

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dimanche 13 août 2017, c’était la 33e finale de la Coupe du Congo de football, en présence du Premier ministre, Clément Mouamba. Elle a couronné l’A.C. Léopards de Dolisie, qui a remporté son cinquième trophée. Pas encore le record des victoires que détient les Diables-Noirs, mais petit poisson deviendra grand; promet l’adage.

D’autant que l’AC Léopard a perdu tout complexe sur la scène nationale et même internationale. Mais dimanche,  cela n’a pas été sans trembler car le CARA, sa victime, l’a sérieusement fait douter et contraint à l’épreuve des tirs au but (0-0, puis 4 tirs au but à 3).
Après leurs victoires de 2009, 2011, 2013 et 2016, les Fauves du Niari viennent d’ajouter une cinquième perle à leur couronne, en Coupe nationale. Pour neuf finales d’affilée, dont celle de 2010 qui s’acheva, malheureusement, dans les vestiaires: pas de vainqueur, ni de vaincu! N’est-ce pas drôle, pour une finale? Embarrassée par le litige ayant fait avorter cette finale, la Fécofoot décida de ne pas attribuer le trophée cette année-là.
Revenons à la finale 2017 disputée au Stade de l’Unité, à Kintélé. Le public n’a pas répondu nombreux…. Mais, la finale a été régulière. En somme une finale très ouverte. Les joueurs ont semblé donner le meilleur d’eux-mêmes. En produisant un football reflétant assez fidèlement son niveau actuel. Un football avare de grandes sensations, mais curieusement prolifique en buts.
Un but partout au temps réglementaire, puis deux buts partout à l’issue de la prolongation! Weston Kalengo, le Zambien de l’A.C Léopards, de la tête, accouchait du premier but, à la 30e minute de jeu: 0-1. La réplique des Aiglons, vint à la 77e minute, au passage d’un ouragan nommé Kanza Angua. Son caviar à Cabwey Kivutuka permettait à ce dernier de visiter librement la cage des Fauves du Niari: 1-1.  Césair Gandzé (106e) ayant obtenu le deuxième but de l’A.C Léopards, on a pensé que le CARA baisserait les bras. Erreur, car il rejoignait son adversaire à la faveur d’un penalty transformé en but par Charles Kalonji (118e): 2-2. Ce que voyant, l’arbitre Soumou a convié les deux formations à l’impitoyable épreuve de vérité qu’est la séance des tirs au but pour les départager. Elle a été plus concluante pour les poulains du président Rémy Ayayos: 4 tirs réussi contre 2 seulement pour les Aiglons.

CARA poursuivi
par le signe indien
Pour les amateurs des statistiques, c’est le troisième échec du CARA face à l’A.C Léopards, en coupe nationale (2009, 2015 et 2017). Les Aiglons ont perdu deux autres finales, l’une face à J.S.T, en 2007, à Brazzaville, l’autre, devant Diables-Noirs, en 2014, à Sibiti. Un triste record!
Le même dimanche, les femmes ont eu, également, leur finale. Elle a souri à l’A.C Colombe, aux dépens du F.C.F La Source battue par 3-1. Un quatrième sacre mérité, pour les ‘’Colombiennes’’.

Jean ZENGABIO

Informations supplémentaires