Football européen : Le tirage au sort de la Ligue des champions truqué ?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Chaque année, les tirages au sort des différents tours de la phase finale de la Ligue des champions sont régulièrement montrés du doigt. On parle de boules chaudes ou vibrantes, comme l’avait notamment affirmé en 2013 un ancien arbitre international turc, qui avait accusé Gianni Infantino, alors directeur général de l’U.e.f.a (Union des fédérations européennes de football), d’avoir truqué le tirage des quarts de finale cette année-là.


Zinedine Zidane avait préféré en ‘’rire’’ il y a quelques semaines, son Real Madrid ayant hérité, cette année, du Bayern de Munich en quarts de finale de la plus prestigieuse compétition européenne, ce qui, selon lui, mettait à mal la théorie des boules chaudes ou de l’avantage supposé du club merengue.
Un avantage dénoncé en août dernier par le Barcelonais Gérard Piqué, toujours prompt à critiquer le grand rival de Madrid, lorsqu’il avait été interrogé sur le tirage idéal, en citant sur Twitter le parcours des hommes de Zidane la saison précédente: «Un groupe facile». En huitième de finale, le troisième du championnat italien, en quart de finale, le huitième du championnat allemand, en demie, le quatrième du championnat anglais. Et le retour toujours à domicile? Mais cette fois, ce sont les Madrilènes qui se plaignent. D’après le quotidien Sport, l’affrontement à venir entre le Real et l’Atletico est jugé particulièrement suspect dans la capitale espagnole, alors que Monaco et Juventus seront opposés dans l’autre demi-finale. Notamment, car Ian Rush, qui effectuait le tirage au sort du dernier carré de la Ligue des champions, a choisi directement sans mélanger les boules dans le saladier, celle des ‘’Colchoneros’’ (nom de l’Atletico Madid), après avoir tiré le Real… De quoi alimenter tous les fantasmes, certains estimant que l’U.e.f.a aurait voulu ainsi éviter une nouvelle finale entre les deux clubs madrilènes, comme en 2014 et en 2016.

Informations supplémentaires