Handball : Dernier hommage à Daniel Louzolo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Ancien président de la Fécohand (Fédération congolaise de handball) et ancien cadre de la C.n.s.s (Caisse nationale de sécurité sociale), Daniel Louzolo, décédé le 24 janvier 2017, à Paris, en France, a été inhumé, lundi 6 février, au domaine familial de Nganga-Lingolo.


Après la levée de corps, à la morgue municipale, et le recueillement au domicile familial, la dépouille de l’illustre disparu a pris la direction du Stade Président Alphonse Massamba-Débat où de nombreux sportifs lui ont rendu un dernier hommage. En présence de Léon-Alfred Opimbat, ministre des sports et de l’éducation physique, Jean-Claude Ibovi, président de la Fécohand, et des responsables d’autres fédérations sportives. On y a, aussi, noté la présence des handballeurs de différentes générations. Les anciens ont, à cet effet, livré un match d’exhibition. Parmi eux, on pouvait reconnaître Anne-Solange Koulinka, Claude Emmanuel Eta-Onka, etc. Puis s’en est suivie, la messe de requiem en l’église Jésus Ressuscité de la Divine Miséricorde, du Plateau des 15 ans, en présence d’Isidore Mvouba, ancien ministre et député. Avant l’inhumation intervenue au domaine familial de Nganga Lingolo.
Qui était
Daniel Louzolo?
Né le 16 septembre 1938, à Mbanza-Nganga (Département du Pool), Daniel Louzolo a eu un brillant cursus scolaire et un parcours professionnel appréciable. Il occupa de nombreuses fonctions dont celle d’inspecteur principal de sécurité sociale, à la C.n.s.s.
Sur le plan sportif, Daniel Louzolo fut un meneur infatigable d’hommes jouissant d’une énergie à toute épreuve. Il l’a fait éclater en qualité de président de la Fécohand (Fédération congolaise de handball), de 1980 à 1986. Sous sa férule le Congo a gagné trois Coupes d’Afrique des nations «Challenge Président Marien Ngouabi» (1981, 1983 et 1985) avec les Diables rouges dames. L’équipe nationale féminine a également participé aux Jeux Olympiques de Moscou (1980), après sa qualification au Tournoi Tricontinental (USA, Corée du Sud et Congo) que le Congo a eu le privilège d’organiser en mars 1980. En plus d’une participation à la Coupe du monde, en 1982, en Hongrie. C’est pendant son mandat que l’Etoile du Congo dames a remporté  deux fois (1985 et 1986) la Coupe d’Afrique des clubs champions, et l’Inter Club, une fois (1984) celle des hommes.
Daniel Louzolo fut aussi détenteur de plusieurs distinctions: Chevalier puis Officier dans l’Ordre du mérite congolais; Commandeur dans l’Ordre du mérite congolais; Officier dans l’Ordre du mérite ivoirien et Médaillon d’honneur de l’Hans Buman. Marié, il laisse sept orphelins.

Alain-Patrick
MASSAMBA

Informations supplémentaires