Football/ Coupes africaines des clubs : Etoile du Congo et A.C Léopards assurent l’essentiel

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les publics de Brazzaville et de Dolisie ont fêté, sans enthousiasme, certes, l’entrée de l’Etoile du Congo, en Coupe de la Confédération, et de l’A.C Léopards, en Ligue des champions, dont ils ont victorieusement abordé le tour préliminaire aller, à domicile, à raison de deux buts, pour les Stelliens, contre Racing de Micomiseng (Guinée Equatoriale), et d’un, pour les Fauves du Niari, contre l’UMS Loum (Cameroun). C’est peu et beaucoup, à la fois.


Samedi 11 février, au Stade Massamba-Débat, la victoire d’Etoile du Congo sur Racing de Micomiseng a été difficile à se dessiner. Car les Stelliens ont commencé par faire dégouter leur football. Ils ont cafouillé pendant une demi-heure au moins. On s’est posé mille et une questions. Mais, c’était sans compter avec Percy Akoli. Un garçon au pied gauche magique, et capable de déstabiliser et le gardien et la défense adverses. Il est, malheureusement souvent, inconstant au point qu’il est capable du meilleur et du pire, à la fois. Ne lui aura-t-il pas fallu d’abord, faire danser le public de colère avant de faire basculer la rencontre? Il a débloqué le compteur sur un coup franc magistralement transformé en but. Le maigre public s’est levé pour ovationner un exploit technique qu’il n’avait plus vu entre-temps. Un but splendide, inscrit à la 37e minute de jeu: 1-0.
Mais, la joie stellienne a été contrariée. Parce que l’Etoile du Congo s’est montrée, ensuite, incapable de mettre à profit la flambée d’enthousiasme suscitée par son avance. Qui a fait, pourtant, douter les Equato-guinéens. Ceux-ci ont repris confiance et fait reculer, par moments, les locaux. Heureusement, les Stelliens trouveront la faille, pour la deuxième fois, à la 70e minute. Par l’arrière gauche Dalvidi Ondzani, auteur du but libérateur: 2-0. Arci Biassadila Mouanga aurait pu ajouter un troisième but, mais…
Dimanche 12 février, un vent d’optimisme a soufflé  sur le Stade Denis Sassou Nguesso de Dolisie. L’on croyait dur comme fer que l’A.C Léopards est toujours capable de soulever les montagnes sur ses terres. Personne ne voulait se le faire conter. On a longtemps attendu pour que les Fauves lèvent un coin du voile, Alou Bagayoko ayant transformé en but un penalty, à la 39e minute de jeu.
Les yeux, rivés sur les Fauves, guettaient la suite. Deux, trois quatre, cinq… fois, une action de but, escamotée, éloignait le calvaire promis à l’UMS Loum. Et comme les pieds des poulains de Rémy Ayayos Ikounga s’étaient, soudain, mis à balbutier, les Camerounais mijotaient quelques contres.
L’incapacité d’une équipe de l’A.C Léopards sans leader semblait incontestable. Progressivement, s’effritait l’espoir de voir l’équipe inscrire le deuxième but. D’une action à l’autre, les attaquants étalaient ensuite leur médiocrité devant la cage. Est-ce à dire que trop d’occasions les plongeaient dans l’embarras qu’ils ne savaient plus laquelle saisir? On n’a pas fini de disserter sur cette étrange cécité qui a fait que le coup de sifflet final surprenne les deux équipes sur le seul but obtenu en première période.  
Finalement, il revient aux acteurs de faire fructifier le frileux capital qu’ils se sont constitués à coups de godasses à crampons et de sueur. Seront-ils capables de survivre à ce tour préliminaire? En attendant, Stelliens et Fauves du Niari auront tout de même mis un peu de baume sur le cœur de leurs supporters. Ils ont, chacun, marqué et gagné.

G.S.M (à Brazzaville) et Equateur Denis NGUIMBI (à Dolisie)

Etoile du Congo bat Racing de Micomiseng (2-0). Buts: Percy Akoli (37e) et Dalvidi Ondzani (70e). Arbitre: Arbitre: Esterline Gonçalves (Sao Tomé et Principe).
Etoile du Congo:  Pavhel Ndzila; Richy Ondongo, Julfin Ondongo, Patrick Bongo, Dalvidi Ondzani; Matondo Katumbayi, Lopez Filankembo, Benny Boliko (puis Rox Oyo Thoury, 53e), Percy Akoli (puis Yema, 54e); Arci Biassadila Mouanga (puis Madzou, 88e), Mignon Etou Mban. Entr.: Barthélémy Ngatsono.
Racing de Micomiseng: Mariano Magno; Patrick Massé, Esteban Mba, Patrick Njalong, Doublas Tanyi; Jose Ela, Maximo Juan, Eusebio Edjang (puis Firmin Mansogo, 67e); Julio Etoho, Fabio Micha (puis Babihou, 66e), Acacio Ruslan. Entr.: Cyprien Linjeck.

A.C Léopards-UMS Loum (1-0). But: Alou Bagayoko (38e, sur penalty).
A.C Léopards: Lutunu; Yila Dibata, Moubio, Carof Bakoua, Dimitri Bissiki Magnokele; Ankira, Alou Bakayoko, Césair Gandzé (puis Ntela Kalema49è), Harris Tchilimbou (puis Mfoutou, 58è), Junior Makiéssé, Kalengo, Ngouelou. Entr.: Ossété.

UMS Loum: Kolind; Bawac, Etongui, Batoun Luc (puis Lakam Lam 81è), Ugochuku; Rodrigue, Mamedji Mamedji, Chandzou (Edimo 40è), Abourmé, Ngat; Monasso Mamosso (puis Djamscé, 75è).

Informations supplémentaires