Afro-Basket 2017 : Le Congo se prépare pour la réussite de la compétition

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Une concertation tripartite portant notamment sur les préparatifs de l’Afro-basket 2017 qui se déroulera cette année dans notre pays, s’est tenue, le 23 janvier, entre le Ministère des sports et de l’éducation physique, le Comité national olympique et sportif congolais et la Fécoket (Fédération congolaise de basket-ball). Brazzaville sera la capitale du basket-ball africain, du 17 au 31 août 2017, avec l’organisation de l’Afro-basket masculin.

Parce que cet événement est très attendu, le Ministère des sports et de l’éducation physique, le Comité national olympique et sportif congolais ainsi que la Fécoket ne veulent rien négliger pour qu’il soit une vraie réussite à tous les niveaux. D’où la concertation initiée par le ministre Léon Alfred Opimbat. «Nous avons sept mois pour faire que l’Afro-basket soit une réussite sur le plan de l’organisation. Nous devons faire que le temps soit notre partenaire et non notre ennemi. Il a été aussi question de mettre l’accent sur le travail de préparation technique pour que notre équipe nationale nous fasse honneur pendant cette compétition», a déclaré Bruno Jean Richard Itoua, président de la Fécoket, à l’issue de cette réunion. «Nous allons mettre en place les différents éléments de préparation: comité préparatoire, comité d’organisation, nominations de l’entraîneur, etc.», a-t-il renchéri.
Le ministre Léon Alfred Opimbat a rassuré que le gouvernement mettra tout en œuvre pour que l’Afro-basket se déroule dans des conditions idoines.
Autre sujet abordé: le prochain partenariat entre la NBA et la Fécoket. Bruno Jean Richard Itoua en a rappelé l’importance: «La NBA va venir ici pour proposer, certainement, un partenariat qui va se baser essentiellement au niveau scolaire, les jeunes de 14 à 18 ans en vue du développement du basket-ball en milieu scolaire.»
Mais ce qui est, également, important, a soutenu Léon Alfred Opimbat, c’est surtout marquer sa satisfaction de ce que la Fécoket s’approprie, effectivement, le rôle qui est le sien, et rappeler que le Ministère des sports, sur instruction du Président de la République, a pris des dispositions pour que les fédérations s’approprient les installations sportives érigées sur l’ensemble du territoire national. «Il faut qu’elles soient occupées, c’est du rôle des fédérations sportives nationales», a-t-il lancé.

Alain-Patrick MASSAMBA

Informations supplémentaires