Football : Renaissance Aiglon en chantier

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Depuis trois semaines, le CARA (Club athlétique Renaissance Aiglon) effectue son stage d’avant saison, à Ignié, à 45 km de Brazzaville. Ce jusqu’au 23 décembre 2016. Il prépare, par ce biais, les prochaines échéances nationales et internationales, notamment le championnat national d’élite Ligue 1, la Coupe de la Confédération et la Coupe du Congo. Les Aiglons se sont souvenus du vieil adage: «Qui va loin ménage sa monture». Le triple défi de l’année prochaine requiert, effectivement, qu’ils s’y prennent à temps, pour l’aborder avec un maximum de chance.

Cela justifie le regroupement d’Ignié auquel participent 29 joueurs, sous la direction de Raoul Mutufuila, l’entraîneur de l’équipe, et ses collaborateurs, Didier Bonazébi et Hugues Bienvenu Ondina. Le président général, Jean-François Ndéngué, s’y rend régulièrement. Avec la volonté qui l’anime toujours, les joueurs se savent entourer d’attention et de considération.
Le staff technique s’efforce d’axer son planning sur la condition physique, d’abord, sur le travail technique et tactique, ensuite. L’équipe disputera quelques matchs à Brazzaville. Le programme prévoit, après, un autre regroupement et des matchs amicaux, également, à Kinshasa. Si tout se passe bien comme prévu, évidemment.
Ce stage se déroule dans une période agitée, celle des transferts. Période dans laquelle l’avenir appartient aux meilleurs rabatteurs. Ceux qui auront le plus débusqué de «gibier». Les Aiglons n’ont pas fermé l’œil, on le voit, au lendemain de la réouverture de la période des transferts. Ils ont acquis Wilfrigon Mongondza (Diables-Noirs), Francis Okombi (J.S.T), Alexandre Obambot (A.S Cheminots), Wilfrid Kaya (J.S.T), Baron Kibamba (A.S Cheminots), Milito (La Mancha), Kabangu Tsoulé (J.S.T), Eric Kandza Angoua (J.S.T), Charles Kalonji (Etoile du Congo), Amour Loussoukou, Garcia Nkouka, tous deux de retour de prêt chez les Diables-Noirs, Bermajin Kangou (Diables-Noirs), entre autres. Avec les anciens, comme Itoua Béranger, Jacques Loparimi, Bikouta-Mabika, Landry Djimbi ‘’Makaye’’, Olfaga Okiélé, Kivutuka, etc. Au moins six ou sept joueurs ont été libérés. Visiblement, tous s’accordent à penser qu’il n’y a pas photo entre le nouvel effectif et l’ancien.
Si l’année passée, malgré une situation difficile, le CARA a décroché le droit de participer à la Coupe de la Confédération, grâce à sa place de finaliste malheureux de la Coupe nationale, l’objectif pour la saison 2016-2017 est de faire aussi mieux.

G.M.
(Sur les notes d’Innocent MAVOUNGOU, Officier  média du CARA)

Informations supplémentaires