Société

Propriété foncière : Pour son terrain au centre-ville de Pointe-Noire, Abel Massengo victime d’acharnement!

Note utilisateur:  / 0

Les litiges fonciers sont légion au Congo. Le titre foncier, censé protéger la propriété foncière, n’est souvent pas respecté, même par les fonctionnaires de l’Etat et les magistrats, qui passent outre, au gré des intérêts. C’est la situation dans laquelle se retrouve un ancien député, aujourd’hui conseiller départemental et municipal de Brazzaville, Abel Massengo, propriétaire d’un terrain de 1.802,08 m2, à la section I, au centre-ville de Point-Noire. Agissant au nom de la présidence de la République, le directeur départemental des logements de Pointe-Noire avance que ce terrain appartient à l’Etat, et ayant obtenu un jugement en référé au tribunal de grande instance de Pointe-Noire, il interdit à Abel Massengo d’y poursuivre ses travaux de construction.

Lire la suite...

Cour d’Appel de Brazzaville : Me Raïssa-Ursule Makaya Makumbu a prêté serment comme notaire

Note utilisateur:  / 0

La Chambre notariale du Congo s’agrandit. Conséquence  heureuse  de l’audience solennelle de  la Cour d’appel de Brazzaville, vendredi 14 janvier 2011, au cours de laquelle Me Raïssa-Ursule Makaya Makumbu a prêté serment comme notaire, entourée de ses parents, amis et  connaissances.  Me Justin Manota, vice-président de la Cour d’appel, en a présidé la cérémonie. 

Lire la suite...

Fondation Génération Avenir : Edgar Serge Rufin Nguesso, un homme de bon cœur qui agit par altruisme

Note utilisateur:  / 1

Les différentes festivités de fin d’année sont, généralement, une occasion pour les parents, de songer à leurs progénitures. C’est notamment le cas pour la fête de Noël où ils se plient en quatre pour offrir à leurs enfants, qui un jouet, qui une distraction saine, qui un cadeau à la mesure de sa bourse. Dans notre pays, cette occasion est, également, mise à profit tant par les institutions, les personnalités que les associations, pour songer aux personnes du troisième âge, aux orphelins ou même à des élèves choisis au gré du hasard. Le tout pour permettre aux plus démunis d’oublier leurs soucis quotidiens, l’espace d’une journée.

Lire la suite...

Informations supplémentaires