Social : Les pharmaciens ont suspendu leur préavis de grève

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le syndicat national des pharmaciens du Congo, sous la houlette de son premier vice-président Guy Patrick Gondzia, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue lundi 11 février, a menacé de débrayer le 15 février si leurs doléances n’étaient pas prises en compte.

 

Mais, après avoir rencontré le 14 février le directeur de cabinet du ministre de la Santé et de la population, les pharmaciens ont tenu vendredi 15 une nouvelle assemblé, pour rendre compte des pourparlers avec les pouvoirs publics. A la fin, le syndicat national des pharmaciens du Congo a décidé de suspendre le préavis de grève jusqu’à l’effectivité de l’annulation de l’autorisation d’ouverture de la pharmacie Abdoul Madjid Traore. Le communiqué final tenant lieu de préavis de grève comportait les points suivants: l’annulation immédiate de l’autorisation d’ouverture de la pharmacie Abdoul Madjid Traore, le règlement de la situation liée à la pharmacie Maya-Maya, le règlement de la situation des pharmacies tenues par les pharmaciens non-inscrits à l’Ordre national des pharmaciens du Congo et ceux dont les titulaires sont décédés depuis 3 ans, l’arrêt des fermetures abusives et non autorisés des pharmacies par les administrations (impôts, CNSS, mairie), la situation des produits pharmaceutiques déclassifiés par la douane et ayant un impact sur le prix de vente.
Après rencontre avec la direction générale de Police nationale, au regard des nouveaux éléments apportés par le syndicat des pharmaciens et l’ordre des pharmaciens sur le cahier de charge, la situation de l’autorisation d’ouverture de l’officine pharmaceutique Abdoul Madjid Traore a été reconsidérée par l’administration. L’inspection générale de la santé a procédé à la suspension à titre conservatoire des travaux et à l’annulation du certificat de conformité. Elle en a notifié l’intéressé et a instruit les grossistes répartiteurs de ne pas procéder à la mise en place. La situation de la pharmacie Maya-Maya a été clarifiée et sera régularisée conformément à la réglementation en vigueur (annulation de l’autorisation provisoire antérieurement délivrée et octroi d’une nouvelle autorisation au nouvel acquéreur).  
Quant à la situation des pharmacies tenues par les pharmaciens non-inscrits à l’Ordre national des pharmaciens et celle des pharmacies dont les titulaires sont décédés depuis au moins trois ans, le syndicat et l’ordre vont transmettre à l’administration la liste des concernés, afin que la réglementation soit appliquée. A cet effet, une commission mixte a été mise en place composée de l’administration, du syndicat et de l’Ordre pour entrer en négociation avec les administrations des douanes, des impôts, de la CNSS et les mairies.

Aybienevie
N’KOUKA-KOUDISSA

Informations supplémentaires