Célébration de la 31e Journée congolaise de l’arbre : Protéger la vie en plantant un arbre

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Congo a célébré le 6 novembre sa 31e édition de la Journée nationale de l’arbre sous le thème: «L’arbre procure des revenus; l’arbre protège notre vie; l’arbre produit des médicaments, des aliments et autres biens». En plantant des arbres sur un des sites du  Programme national d’afforestation et de reboisement (PRONAR) situé aux alentours du village Bambou-Mingali, sur la route nationale II, dans la sous-préfecture d’Ignié (département du Pool).


Plusieurs officiels ont pris part à la cérémonie du planting sous le patronage de Pierre Ngolo, président du Sénat, dont Isidore Mvouba, président de l’Assemblée nationale; Clément Mouamba, premier ministre ; Firmin Ayessa, vice-premier ministre; Florent Ntsiba, directeur de cabinet du président de la République et Rosalie Matondo, ministre de l’Economie forestière.
Le planting sur le site du PRONAR intègre le massif forestier déjà planté, lequel s’étend actuellement sur 700 ha, la superficie de tout le  domaine étant de 2.000 ha. Quelque 16.320 plants d’Acacia auriculiformis effectués récemment occupent 20 ha.
Après avoir planté son plant, Florent Ntsiba a déclaré: «nous sommes quatre millions de Congolais, si au moins trois millions devaient planter un arbre, notre pays serait un véritable verger. Après une expérience de plus de 30 années, il faut vraiment revenir à la formule originale. Pour que cela soit une véritable journée de l’arbre, il faut populariser l’événement». Pour Pierre Ngolo, «l’acte de planter un arbre s’inscrit dans le cadre du combat mondial pour la protection de l’environnement et de l’humanité.»
Notons que l’Afrique et sa population sont déjà touchées par les effets néfastes des changements climatiques. Et la République du Congo n’en est pas exemptée, bien que couverte à plus de 64 % par la forêt sur 23,5 millions d’hectares. Signalons que cette journée nationale de l’arbre a coïncidé avec l’ouverture à Bonn, en Allemagne, de la Cop 23 ou 23e conférence sur le climat.

Philippe BANZ

Informations supplémentaires