Journée internationale de lutte contre le paludisme : Chevron Congo a distribué des moustiquaires imprégnées aux populations de Mboussou et Cayo dans le Kouilou

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

C’est sous le thème mondial: «En finir définitivement avec le paludisme» que l’OMS et la communauté internationale ont célébré le 25 avril 2017, la Journée mondiale de lutte contre le paludisme. Au Congo, dans le département du Kouilou, prélude à cet évènement, la société Chevron, en partenariat avec la Croix Rouge Congolaise, a mis à profit la journée du 22 avril 2017...()

, en organisant une marche sportive qui a regroupé ses travailleurs et leurs invités, pour sensibiliser au paludisme et distribuer 700 moustiquaires imprégnées aux communautés rurales de Mboussou et de Cayo, situées à 50 Km, au sud de Pointe-Noire, dans la sous-préfecture de Tchiamba-Nzassi. Et, le 25 avril 2017, une session éducative sur le paludisme a été organisée par Chevron au profit de ses travailleurs. 

La société Chevron Congo a, une fois de plus, manifesté son attention à l’endroit des familles démunies et de ses travailleurs, pour donner une impulsion à la prévention du paludisme qui tue plus de 400. 000 personnes par an, à travers le monde et, au Congo, selon les chiffres de l’OMS, c’est plus de 60% de consultations et 38% décès.
Chevron Congo s’est intéressée, cette année, aux communautés rurales de Mboussou et de Cayo, situées non loin du lac Cayo, une grande niche à moustiques favorisant le développement du paludisme dans cette contrée. Conduite par M. Nicholas A. Lucidi, directeur général de Chevron, la délégation de Chevron était constituée des travailleurs de Chevron et de leurs invités, et celle de la Croix Rouge Congolaise, conduite par M. Charles Bongo, président départemental de Pointe-Noire, d’une vingtaine de ses volontaires animateurs et secouristes.
La cérémonie de sensibilisation sur le paludisme et de distribution des moustiquaires imprégnées s’est déroulée le 22 avril 2017, dans la cours du Centre de santé Intégré de Cayo où plus de 300 personnes se sont massivement retrouvées autour de M. Célestin Poba Pangou, chef du village Cayo. Celui-ci, après son mot de bienvenue, a loué l’initiative de Chevron Congo.
Peu avant la sensibilisation, les habitants de Cayo et de Mboussou ont assisté à la marche sportive organisée par Chevron Congo sur une distance de 13 Km entre les deux villages et le lac Cayo. Plus de 150 marcheurs ont pris part à cette marche citoyenne de lutte contre le paludisme pendant d’environ trois heures. Chacun d’eux portant sur son dos un sac contenant une moustiquaire imprégnée destinée à être distribuée aux habitants des deux villages. Avant leur retour à Cayo, une équipe des bénévoles de la Croix-Rouge a fait une animation sur la prévention et la lutte contre le paludisme, à l’aide de plus de 300 dépliants distribués aux participants. Très pragmatiques, ces animateurs ont su capter l’attention et la curiosité des participants, pour échanger sur plusieurs questions relatives aux bonnes pratiques d’utilisation de la moustiquaire imprégnée et de la lutte contre la salubrité dans le village.
Après sensibilisation sur le paludisme, 700 moustiquaires imprégnées ont été distribuées à 302 chefs de ménages, pour une population totale récipiendaire de plus de 1.500 habitants. La règle de partage, un lit pour une moustiquaire, a été utilisée pour assurer équitablement cette distribution.
Réceptionnant ses moustiquaires imprégnées, Mme Bouyou Djimbi, habitant de Mboussou, a exprimé ainsi ses sentiments: «je remercie beaucoup Chevron pour ce geste parce que nous faisons trop de dépenses, pour soigner nos enfants qui sont souvent malades du paludisme. Je pense qu’avec ces moustiquaires imprégnées nous allons réduire ces dépenses et souffler tant soit peu.» M. Jean Claude Makosso, habitant de Cayo, pense, pour sa part, que «le geste de Chevron est le bienvenu, car la majorité de nos moustiquaires est souvent non imprégnée ou en mauvais état, mais je souhaite que Chevron pense, aussi, à contribuer à l’approvisionnement de notre Centre de santé Intégré en médicaments contre le paludisme.»
Liant l’utile à l’agréable, Chevron a offert un barbecue à tous les marcheurs à la résidence du directeur général de Chevron, à Pointe-Noire.
Enfin, la session éducative sur le paludisme organisée par Chevron Congo à l’attention de ses travailleurs, le 25 avril 2017, dans la salle de conférence Lianzi du bureau de Chevron a été animée par le Dr Ebenguela Ebatetou, médecin de travail à la clinique de Total E&P Congo. Cette session, interactive, a permis aux participants d’appréhender les avancées de la recherche en matière de lutte contre le paludisme et de renforcer leurs connaissances sur les bonnes pratiques de la prévention et de la lutte contre le paludisme.

Jean
BANZOUZI-MALONGA

Informations supplémentaires