Brazzaville: arrondissement 5 Ouenzé : Les jeunes du quartier 753 s’activent pour assainir leur quartier

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le quartier 753 de Ouenzé, le cinquième arrondissement de la ville-capitale, est l’un des quartiers qui avait été touché durement par les explosions du 4 mars 2012. Cinq ans après, les jeunes de ce quartier manifestent le désir de lancer une opération d’assainissement, afin de rendre propre leur environnement immédiat. Cette opération qui se déroulera, désormais, chaque dimanche, permet de faire revivre et de recréer l’ambiance d’antan.


Simon Pierre Singha Ondele, l’initiateur de cette opération d’assainissement, a expliqué, ainsi, comment lui est venue cette idée: «Je suis une victime du 4 mars 2012, habitant le quartier 753 que nous appelons affectueusement «zone rouge». Ayant passé trois ans en France, pour des soins intensifs et, rentré au bercail, il y a quelques semaines, j’ai été chaleureusement accueilli par les frères et sœurs du quartier. Aussi ai-je cru bon de maintenir cet élan de solidarité par l’organisation des retrouvailles autour d’une action sociale, comme l’opération d’assainissement. Non seulement pour rendre propre notre environnement mais aussi pour cultiver l’amour du prochain et le vivre ensemble, vertus qui nous caractérisaient bien avant les explosions. Voilà comment m’est venue cette idée.»  Simon Pierre Singha a salué, par ailleurs, la mobilisation et l’intérêt que les jeunes accordent à cette opération qui, selon lui, est nécessaire dans la mesure où le quartier est devenu invivable et certains habitants, encore traumatisés par ces événements malheureux, «n’ont plus d’autres choix, que de commencer par l’assainissement.» Ne dit-on pas que la propreté chasse la maladie? «Une population malade ne peut rien produire», a-t-il relevé.
Toutefois, il a remercié et salué, vivement, l’initiative du président de la République, qui a pris le décret mettant en place une commission qui se charge désormais de la situation des sinistrés du 4 mars. Avant de tordre le cou à ceux qui pensent que cette opération d’assainissement est liée à la campagne électorale: «Faux, archi faux, je suis un digne fils de ce quartier. Après trois ans d’absence au pays, il est normal que nous organisions cette retrouvaille. Donc, l’opération, que nous comptons lancer, n’est ni politique politicienne ni un soutien à un quelconque candidat, mais tout simplement du social. Entendu que dans le social, il y a ni majorité ni opposition» a-t-il souligné. Simon Pierre Singha Ondele a lancé, ce faisant, un S.o.s aux bienfaiteurs qui peuvent leur offrir du matériel aratoire, afin de renforcer leurs capacités d’action, pour l’efficacité de cette opération d’assainissement qui sera lancée le dimanche prochain, à partir de la rue Mayama, à Ouenzé. Reste que les jeunes d’autres quartiers emboitent le pas.

Pascal AZAD DOKO

Informations supplémentaires