Cantines scolaires Iphd : Des comités de gestion sensibilisés à la bonne gérance

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’Iphd, une Ong américaine, et le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, ont conjointement organisé du 28 au 30 mars 2017, à Dolisie et à Pointe-Noire, une campagne de sensibilisation sur la gérance des cantines scolaires, au profit des comités de gestion des cantines scolaires Iphd.

 

Cette campagne, financée par l’Usda (Ministère de l’agriculture des Etats-Unis d’Amérique), a porté spécifiquement sur la meilleure conservation des aliments et répartition des tâches des membres des comités de gestion, tout comme sur la mobilisation des parents d’élèves et des autorités locales, en vue de la sécurisation, du respect des règles d’hygiène et de l’accroissement des aliments des écoles. Au cours de cette campagne, l’accent a été mis sur le rôle des élèves, des parents d’élèves et des autorités locales, dans l’objectif d’accroître et de diversifier les aliments. Une façon de répondre à la préoccupation de la politique nationale de l’alimentation scolaire à base des produits locaux. Et, c’est dans ce sens que le gouvernement congolais a introduit dans les cantines scolaires, des produits locaux comme le soja, le maïs et la pomme de terre, cultivés dans des fermes communautaires que gère Iphd, suivant un partenariat conclu avec le Ministère de l’agriculture et de l’élevage. Outre les produits locaux, Iphd reçoit, également, des vivres du peuple américain via le Ministère de l’agriculture des Etats-Unis, pour alimenter ces cantines scolaires, tout en gérant aussi les produits achetés par le gouvernement congolais. Pour sécuriser les vivres, les magasins où ils sont stockés sont fermés avec trois cadenas, dont les clefs sont gardées par trois personnes distinctes: une par le directeur ou son représentant, une autre par le président du Coges (Comité de gestion) ou son représentant et, une autre encore par le responsable de cuisine ou son représentant.
Et, pour une bonne gestion des vivres, le comité doit avoir une copie de chaque bon de livraison et un état de dotation. À la sortie comme à la réception des vivres, le président du comité, le directeur de l’école et la responsable de cuisine ou leurs représentants se doivent d’être présents.
Signalons que le Coges de la cantine scolaire Iphd est composé des représentants des enseignants, des élèves et des parents d’élèves, qui, grâce à l’implication de la communauté, fait observer les règles d’hygiène par les élèves et les cuisinières. Toutes ces personnes apportent, à leur tour, un complément alimentaire à la cantine. Elles permettent, entre autres, de créer au sein des établissements des activités génératrices de revenus, de sécuriser les biens de la cantine, de veiller aux biens de l’école, et de réparer, en cas de besoin, les salles de classe à la fin de l’année.

Viclaire MALONGA

Informations supplémentaires