Journée internationale de la femme : Des jeunes filles sensibilisées sur les clés de la réussite par les femmes de Chevron Congo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Sens de responsabilité, persévérance, détermination, abnégation, humilité…. Lors d’une causerie-débat organisée le 8 mars 2017, dans le cadre de la journée internationale de la femme, les femmes évoluant à la société Chevron Congo ont sensibilisé les filles élèves du Lycée général public de Mpaka, dans le sixième arrondissement Ngoyo, à Pointe-Noire, sur l’importance de l’éducation et du leadership comme clés de la réussite. Question de les préparer à s’approprier les atouts de la parité tant souhaitée par les Nations unies.

 

La journée internationale de la femme a été célébrée cette année dans le monde entier sous le thème: «Les femmes dans un monde du travail en évolution: une planète 50-50 d’ici 2030». A ce thème qui est à la mesure du contexte, la société Chevron Congo a organisé une causerie-débat entre une délégation de dix-sept femmes conduite par Mme Mireille Ngono, chargée des ressources humaines à Chevron Congo et quelque deux cents filles invitées en la mi-journée du mercredi 8 mars 2017, autour du sous thème: «L’éducation et le leadership sont les clés de la réussite». La causerie-débat s’est déroulée au Lycée de Mpaka, sous la bienveillance de M. Maurice Koudiatou, Proviseur dudit lycée, en présence de M. Méthode Nkoua, Coordinateur des projets communautaires de Chevron Congo.  
Etant donné que leadership ne se décrète pas, les femmes de Chevron Congo, plutôt que de se présenter en donneuses de leçons, ont partagé leurs expériences et parcours professionnels, au cours de la causerie-débat. Le cas de Mme Mireille Ngono qui était parvenue à braver toutes les contraintes de la maternité, pour décrocher sa licence à l’Université Marien Ngouabi, avant de poursuivre et clore avec brio ses études aux États-Unis d’Amérique. Ce qui lui a permis de décrocher plusieurs postes intéressants dans diverses sociétés, avant d’intégrer la société Chevron Congo.
Bien que les parcours soient différents, toutes les femmes de Chevron Congo qui ont fait le récit de leurs parcours professionnels ont expliqué leurs ascensions par l’observation des vertus et de qualités morales dont le sens de responsabilité, la persévérance, la détermination, l’abnégation et l’humilité, le respect de soi et de l’autre. «Les enfants constituent parfois un handicap. Mais, puisque j’étais déterminée, je suis arrivée là où je me trouve aujourd’hui. C’est dire qu’on a beau être intelligente, il est difficile d’aller loin si l’on n’a pas ces valeurs en soi», a expliqué Mme Mireille Ngono. «Il est donc possible que parmi vous il y ait de futures ministres, des futures P.d.g ou de futurs ingénieurs pétroliers», a renchéri Mme Prisca Massamba, l’unique femme ingénieur pétrolier à Chevron Congo.
Rêvant d’être utiles ou de devenir «des actrices du développement de la société de demain», selon les propos de Mme Marcelle Moumbedi, les élèves du Lycée de Mpaka ont promis de s’inspirer des expériences des femmes de Chevron Congo. «Je suis très satisfaite de ce que les femmes de Chevron Congo viennent de faire. Elles nous ont parlé de leurs parcours. C’est vrai, ce sont des témoignages. Mais, c’est une manière de nous dire de faire comme elles. C’est comme ça qu’une maman transmet ses valeurs à l’enfant. Moi par exemple, je me rappellerai toujours de ces belles leçons pour bien mener ma vie sur le plan scolaire, universitaire, professionnel et social. D’ailleurs, je suis déjà tentée par l’idée de devenir ingénieur pétrolier comme Mme Prisca Massamba. Ce n’est pas impossible. Il suffira que je puisse m’armer d’un certain nombre de qualités qu’elles ont énumérées», a promis Mlle Paule Ikama-Okoueré, élève en classe de Terminale D.
A l’issue de la causerie-débat, la satisfaction était aussi visible du côté des responsables du Lycée de Mpaka, au point de demander à la société Chevron Congo la pérennisation de telles initiatives. «Au-delà de la formation classique que nous leur donnons, ces enfants ont également besoin d’une formation extra-scolaire pour leur éducation et leur épanouissement. C’est pourquoi je prie les femmes de Chevron Congo de venir constamment transmettre ces beaux enseignements à nos enfants», a indiqué M. Maurice Koudiatou, Proviseur du Lycée de Mpaka.
 
John NDINGA-NGOMA

Informations supplémentaires