Journée mondiale de lutte contre le Sida : Afrika Telema a sensibilisé les élèves de l’E.m.p.g.l sur le V.i.h-sida

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’humanité a célébré jeudi 1er décembre 2016, la journée mondiale de lutte contre le Sida. A cette occasion, Afrika Telema, une œuvre de promotion de la paix en Afrique et dans le monde, dont le président fondateur est le père Jean Marie Bukasa Malu, a organisé au sein de l’E.m.p.g.l (Ecole militaire préparatoire général Leclerc), une campagne de sensibilisation de lutte contre le V.i.h-sida.

 

La cérémonie a rassemblé les représentants de tous les niveaux de ladite école et a été marquée par plusieurs interventions. A la suite de Paul Loango, membre d’Afrika Telema Congo, qui a présenté l’intérêt et l’importance de la chanson du père Jean Marie Bukasa Malu sur le V.i.h-Sida; Paul Bomandoki a édifié l’assistance sur l’éradication du Sida d’ici à 2030. Après s’en sont suivis la projection d’un film sur le V.i.h-Sida intitulé: «Sida pas gentil, Sida pas d’amis», une conception et une réalisation du père fondateur d’Afrika Telema, et des fructueux échanges. Au cours de ceux-ci, le père Jean Marie Bukasa Malu a éclairé l’assistance sur le bien-fondé du thème Sida, en ces temps où la paix, la solidarité, la fraternité, la concorde et l’unité sont menacées en Afrique et dans le monde.
Après les allocutions du colonel Jacques Ekiabeka, commandant de l’E.m.p.g.l, et de Mme Rachel Ngakala, représentante du directeur départemental de la Santé de Brazzaville, Mme Christine Bilondza, représentante d’Afrika Telema Brazzaville, bouclant la série des allocutions, a insisté sur le fait que le V.i.h-sida est une maladie qui existe, tue et n’épargne personne, avant d’inviter les participants à intérioriser la maxime suivante: «Le Sida ne passera jamais par moi». Elle a exhorté, en outre, les enfants de troupe de l’E.m.p.g.l, qui représentent le creuset ou mieux l’avenir et l’espoir de la force publique de demain, à vivre en toute responsabilité, pour ne pas céder la place à cette maladie si grave, pour qu’ensemble, ils luttent pour son éradication dans la société.

Gislain Wilfrid
BOUMBA

Informations supplémentaires