RDPS (Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social) : Lancement à Brazzaville de la campagne nationale d’adhésion au parti

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Quatre mois après Pointe-Noire, le RDPS (Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social) a lancé une campagne nationale d’adhésion, pour renforcer sa base. La cérémonie officielle de lancement de cette campagne nationale s’est déroulée dimanche 28 mai 2017, au Palais des congrès, à Brazzaville, sous le patronage du Président du RDPS, M. Jean-Marc Thystère-Tchicaya, actuel Ministre des hydrocarbures, en présence des membres du Comité directeur, de la Coordination nationale, du secrétariat fédéral de Brazzaville, des représentants des partis frères de la Majorité présidentielle, etc.

 

A l’occasion du lancement, à Brazzaville, de la campagne nationale d’adhésion, les militants et sympathisants, mobilisés en grand nombre, ont pris d’assaut le Palais des congrès, dans une ambiance des grands jours.
Quatre groupes traditionnels assuraient l’animation à l’esplanade du Palais des congrès. On pouvait lire, sur les banderoles: «Oui à l’unité et à la redynamisation du RDPS, avec Jean-Marc Thystère-Tchicaya».
Après l’entrée de l’étendard du parti et le mot introductif du modérateur, c’est le premier secrétaire fédéral du RDPS Brazzaville, Jean-Marie Tchikonkolo, qui a ouvert le bal des allocutions. Dans son mot de bienvenue, il s’est réjoui de la mobilisation des militants et a indiqué que ce sont là des signes qui ne trompent pas sur le fait que le RDPS a déjà de fortes assises dans la capitale.
Franck Mampakou a prononcé le mot de la JRDPS dans lequel il demande aux jeunes de s’approprier le combat politique que mène le Président du parti.
Mme Narcisse Pulchérie Litsingou a, au nom des femmes du RDPS, lancé que «l’heure n’est plus à la léthargie, ni à la résignation», en appelant les femmes à se mobiliser. Le secrétaire général du RDPS, Julien Makoundi Tchibinda, a, quant à lui, reprécisé les choses, en avançant que «le RDPS n’est pas l’apanage d’un seul département. Il a des assises nationales. L’ambition de notre parti est énorme: rassembler les filles et fils du pays».
Enfin, le clou a été l’allocution solennelle du Président du RDPS, M. Jean-Marc Thystère-Tchicaya, qui a situé l’événement et rappelé l’idéal que poursuit le parti. Voici, en intégralité, son allocution:

Camarades membres de la Coordination du Bureau Politique;
Camarades membres du Bureau Politique;
Camarades membres du Comité Directeur;
Mesdames et Messieurs les Parlementaires;
Chers militantes et militants;
Chers adhérents;
Distingués invités;
Mesdames et Messieurs;
Avant tout propos, je tiens à vous souhaiter, à toutes et à tous, la bienvenue dans cette salle de conférence du Palais des congrès de Brazzaville. A l’instar de la cérémonie officielle de lancement de la campagne d’adhésion au Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social qui s’est tenue à Pointe-Noire en février dernier, nous lançons, aujourd’hui, la campagne d’adhésion au RDPS à Brazzaville.

Mesdames et Messieurs,
Adhérer au RDPS, c’est avoir en partage les idéaux de nos pères-fondateurs qui, dans leurs diversités, ont présidé à la création de notre grand Parti, le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social. Je saisis cette opportunité pour leur rendre un vibrant hommage. Je voudrais brièvement revenir sur l’histoire de la création de notre Parti.
En effet, nos pères-fondateurs, résolus à prendre leurs responsabilités devant l’histoire, ont décidé, le 19 octobre 1990, de transcender leurs différences, afin de promouvoir un idéal, en créant le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social (RDPS).
Et voici comment ils s’exprimaient à la création de notre grand Parti, je cite: «Proclamant son attachement à la patrie, aux principes et aux valeurs de l’indépendance acquise le 15 août 1960, le RDPS se propose de bâtir au Congo, à la faveur du vent de changement démocratique, un nouveau projet de société qui s’inscrit dans la logique de rupture avec le système de parti unique générateur d’arbitraire, d’absolutisme et d’exclusion», fin de citation.
Ainsi s’ouvrait, au mois d’octobre 1990, une nouvelle page dans l’histoire politique de la jeune démocratie congolaise. Notre rassemblement se fondait ainsi sur la volonté de nos pères-fondateurs de proposer un nouveau mode de gestion et d’accès aux responsabilités politiques.


Chers adhérents,
Notre Parti a pour devise: «Unité, Démocratie, Progrès».
Notre Parti a pour devise: «Unité, Démocratie, Progrès».
Mais pourquoi l’unité, me direz-vous?
Parce qu’elle garantit la construction de la Nation. Celle-ci est constituée de citoyens libres et indépendants, juridiquement égaux et soumis aux mêmes lois qui traduisent la volonté collective représentée par des institutions librement choisies dans un contexte pluraliste.
L’unité nationale permet le plein exercice des droits et libertés, la réalisation du bonheur individuel et collectif dans la fraternité et le respect des valeurs morales qui fondent notre société. Elle inspire la solidarité organique et forge la conscience collective de l’intérêt national.
Enfin, l’unité nationale se déploie dans la République, en démocratie, dans une atmosphère propice à l’émergence de politiques et de pratiques favorables à l’épanouissement des filles et fils de notre pays.
Quant à la Démocratie, elle est la libre participation de tous les citoyens à la gestion du pays. Elle suppose le refus des exclusions en fonction de la race, de l’ethnie, du sexe et de la religion. La démocratie a pour fondement la souveraineté du peuple dans un cadre pluraliste. Son essence est le respect des droits de l’homme et du citoyen, la garantie des libertés fondamentales, la séparation des pouvoirs, le développement de la vie associative et de la société civile.
Et, enfin, le progrès qui trouve son fondement dans le développement économique et social. Il s’accomplit dans la construction de la Nation. Le progrès signifie la pleine mobilisation des énergies à l’intérieur du pays. Il découle d’une saine gestion de nos différences qui doivent être une source d’enrichissement pour la Nation.
Riche de ses différences, fier de ses racines, le RDPS est une force politique populaire qui prône la sociale démocratie, résolument tournée vers l’avenir, ouverte à tous les Congolais qui veulent servir leur pays, avec courage, loyauté et ferveur.
L’idéal de notre parti est donc le socle sur lequel nous devons tous nous unir pour prendre notre destinée en main, redonner de l’espoir et concrétiser nos aspirations et nos rêves. C’est ici l’occasion de remercier les membres du RDPS pour leur fidélité aux idéaux que nous avons en partage et de souhaiter une chaleureuse bienvenue à ceux qui sont revenus, qui continuent à revenir et particulièrement à tous les nouveaux adhérents que je vous demande d’acclamer très fort!

Chers camarades,
Il résonne toujours dans ma mémoire les propositions d’engagements que j’ai présentées lors du premier congrès extraordinaire de notre Parti et qui sont consignées dans la brochure «Unis pour une Nouvelle Vision», brochure qui vous a été distribuée et qui constitue le fil rouge de notre action. Ces engagements visaient, entre autres, à:
- reconquérir l’espace politique perdu;
- réimplanter notre Parti sur l’ensemble du territoire national;
- rassembler et moderniser davantage notre Parti.
Pour atteindre ces principaux objectifs, il était impératif de restructurer et de redynamiser les organes dirigeants, les organes intermédiaires et les organes de base du RDPS.
Le lancement, aujourd’hui, de la campagne nationale d’adhésion au RDPS à Brazzaville est une nouvelle étape dans l’atteinte de ces objectifs et devrait permettre de réaliser le rêve des pères- fondateurs qui s’est bâti sur les valeurs d’unité, de tolérance, d’amour, de fraternité, de paix et de cohésion, fondu dans le moule d’un idéal commun.
Ces valeurs fondamentales ont constitué, depuis toujours, la trame de notre action et nous ont permis de garder intact l’ADN originel du RDPS.
Chers camarades,
Le RDPS doit consolider ses positions politiques au sein de la Majorité Présidentielle, afin d’apporter son soutien efficace à l’action gouvernementale dans la mise en œuvre du projet de société sur la base duquel le Chef de l’Etat a été élu.
Pour ce faire, l’élargissement de la base de notre Parti est fondamental et doit être une activité permanente, en s’appuyant sur la dynamique créée par cette campagne d’adhésion.
La reconquête de l’espace politique national, à travers tous les Départements de notre pays, étant un objectif affiché, je vous demande de vous investir partout, de continuer sans relâche cette campagne d’adhésion, en vous montrant convaincus et convaincants, afin d’apporter au RDPS le plus grand nombre d’adhérents. C’est à ce prix que nous gagnerons les batailles politiques de demain, ensemble et uni dans la cohésion, en prenant toutes nos responsabilités face à l’histoire.
Nous devons donc nous appuyer sur l’expérience des personnes âgées sur le rôle prépondérant des femmes dans notre société et tout particulièrement sur notre jeunesse, parce qu’elle représente plus d’un tiers de la population congolaise.
Un jeune bien formé est une richesse et une source d’espoirs pour le futur, car la jeunesse est à l’humanité ce que la sève est au monde végétal. Nous avons donc le devoir de les accompagner, de les former, de les encadrer et de leur trouver des emplois, car c’est bien de cette jeunesse que sortirons les élites de demain. Nous devons travailler, sans relâche, à mettre en capacité nos jeunes à réaliser leurs rêves. Et c’est sur cette note d’espoirs que je déclare officiellement lancée la campagne d’adhésion au Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social à Brazzaville.

Vive le RDPS;
Vive la Démocratie;
Vive la République du Congo;
Je vous remercie!

Informations supplémentaires