Groupe Somdiaa : Signature d’une convention avec le Port autonome de Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le Groupe Somdiaa, à travers sa filiale, la Société Les Grands Moulins du Phare, a signé, le 15 mai 2017, avec le Port autonome de Pointe-Noire (P.a.p.n),  une convention en vue de la construction et de l’exploitation d’un complexe industriel dans le domaine portuaire. Il s’agit d’un ensemble de différentes unités destinées à la production de la farine de blé, de gritz de maïs, de l’aliment de bétail et de poussins.

M. Séraphin Bhalat, le Directeur général du P.a.p.n et M. Alexandre Vilgrain, le Président du Conseil d’administration de la Société Les Grands Moulins du Phare ont signé cette convention, sous l’autorité de M. Gilbert Mokoki, Ministre des transports et de la marine marchande.
Portées par une nouvelle entreprise, la Société Les Grands Moulins du Phare, les Unités industrielles qui seront construites dans le Port autonome de Pointe-Noire sont composées essentiellement d’un ensemble de six silos de stockage d’une capacité minimum de 18 tonnes, d’équipements de manutention, d’une minoterie de capacité de production de 300 tonnes par jour, pouvant être portée à 900 tonnes par jour, d’une maïserie d’une capacité de production de 50 tonnes par jour, d’une unité de production d’aliments de bétail ainsi qu’un élevage pour la production de poussins d’un jour, qui sera érigé dans la périphérie de la ville de Pointe-Noire.
Toutes ces différentes Unités produiront, pour le marché congolais, environ 70.000 tonnes de farine de blé, 9.000 tonnes de gritz de maïs, 10.000 tonnes d’aliments de bétail et 1 million de poussins par an. On estime à un peu plus de 70 les emplois directs générés par ces unités industrielles, auxquels il faut ajouter le nombre indéfini d’emplois induis. Le coût de l’investissement est d’un peu plus de 16,5 milliards de Francs Cfa.
Satisfait de l’aboutissement des négociations qui ont débouché sur la signature d’une convention avec le Groupe Somdiaa, à travers sa filiale, la Société Les Grands Moulins du Phare (SGMP),  le Directeur général du P.a.p.n, M. Séraphin Bhalat, a relevé que «ce projet est capital pour le port, parce qu’il permettra non seulement d’apporter un trafic additionnel, mais participera également au développement et à la modernisation des infrastructures portuaires. Il aura également un impact positif sur l’économie nationale, puisqu’il s’accompagnera de la promotion de la culture de maïs, permettant ainsi de développer plusieurs autres activités génératrices d’emplois», a-t-il dit.
En se positionnant sur le marché de ces différents produits, la Société Les Grands Moulins du Phare vise de satisfaire les besoins nationaux actuels et futurs par une production locale. Le Groupe Somdiaa est  présent depuis plus de 60 ans en République du Congo et est confiant dans les perspectives de développement et de croissance de ce pays… «En moins de dix ans, la SGMP participera à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire du Congo en farine de blé adaptée aux spécificités de son marché. Il fournira 100% de la demande d’intrants céréaliers des industriels et impulsera le développement et la restructuration de la filière nationale de l’élevage, par la fourniture d’alimentation animale et de poussins d’un jour adaptés aux besoins des opérateurs nationaux», affirment les experts de la Somdiaa.
Les observateurs avertis sont plutôt optimistes quant à l’aboutissement de ce projet, du fait qu’ils se souviennent bien des différentes  réalisations de ce Groupe dans la sous-région en général et au Congo en particulier. Allusion aux célèbres plantations de cannes à sucre à l’usine de raffinage de Nkayi qui font la fierté de cette ville.
On se souvient aussi que le Groupe Somdiaa avait déjà construit un premier moulin à Jacob (devenu Nkayi) ainsi qu’un second, celui actuellement présent dans le port (actuelle Minoco). «Mais l’essentiel du projet actuel c’est la production de l’aliment de bétail par le maïs, ainsi que la production des poussins d’un jour, pour faire en sorte que les petits éleveurs puissent avoir des produits à bas prix sur le marché», a souligné M. Alexandre Vilgrain, qui a ajouté qu’à travers ce projet, le Groupe Somdiaa confirme sa volonté d’inscrire ses investissements dans la durée et renouvelle ainsi sa volonté de se positionner en partenaire de l’état, du port, des éleveurs, des industriels et du monde agricole congolais.
Le contenu de la convention

Les fondamentaux contenus dans la convention signée par les deux entreprises portent essentiellement sur la mise à disposition de la Société Les Grands Moulins du Phare, d’un terrain de 3,1 hectares. La durée de la convention est fixée à 25 ans renouvelables sur une nouvelle période de 25 ans.
Pendant la période d’amortissement du bâti portuaire, la Société Les Grands Moulins du Phare sera assujettie au paiement d’une redevance d’occupation du terre-plein aux taux en vigueur, et après la période d’amortissement, ses installations seront facturées suivant le barème en vigueur au port. A la fin de l’amortissement, le bâti portuaire  sera quitte de tous francs et deviendra propriété du Port autonome de Pointe-Noire. Il sera alors géré selon le régime de droit commun.
Cependant, l’usine et en général et tous les équipements non considérés dans l’amortissement du bâti portuaire restent la propriété de la Société Les Grands Moulins du Phare (SGMP), précise les termes de la convention.


Informations supplémentaires