RDPS (Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social) : Le grand geste du Président Jean-Marc Thystère-Tchicaya aux sages et dignitaires du Kouilou

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Pour réchauffer les relations avec les sages et dignitaires du Kouilou et au-delà, avec ses compatriotes ressortissants de ce département, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, Président du RDPS (Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès Social), parti membre de la majorité présidentielle, actuel Ministre des hydrocarbures, a organisé une grande rencontre, dimanche 18 septembre 2016, dans la salle de conférence de l’Hôtel Le Ruisseau, à Pointe-Noire, au cours de laquelle il a présenté ses excuses «aux mamans et papas» de son département, pour son manque d’attention à leur égard, depuis qu’il préside aux destinées du parti fondé par Jean-Pierre Thystère-Tchicaya.

Pour couronner ce grand geste, il a rendu visite à Sa Majesté Moé Makosso IV, Roi de Loango, et il a lancé un appel à tous ceux qui sont partis, de rejoindre le RDPS.

La salle de conférence de l’Hôtel Le Ruisseau, à Pointe-Noire, était prise d’assaut par de nombreuses personnes venues écouter le message de paix de Jean-Marc Thystère-Tchicaya, en tant que fils du terroir. Ce message s’est focalisé essentiellement sur la paix et l’unité des Kouilois. Cette rencontre citoyenne, qui a pris l’allure d’un conclave, a connu la participation des sages et dignitaires du Kouilou profond. Sur les banderoles accrochées dans la salle, on pouvait lire ce message: «Avec Jean-Marc Thystère-Tchicaya, notre futur commence maintenant. J’ai compris. Je m’engage. Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise. Soyons tous unis. Vive le Kouilou. Vive le Congo». Expressions qui témoignent du message de paix et d’unité que Jean-Marc Thystère-Tchicaya était venu leur adresser.
La rencontre a démarré par une prière faite par les membres de l’église du christianisme prophétique en Afrique. Puis, Florent Tchibouanga, représentant de la Cour royale, a procédé au rituel traditionnel vili, pour implorer les mânes et baliser la voie de la réconciliation.
Prenant la parole, Jean-Marc Thystère-Tchicaya a demandé pardon en ces termes: «Je ne suis pas là en qualité de Ministre de la République. Je suis ici en qualité de fils du Kouilou, votre enfant. Mais, on ne peut pas dissocier le fils du Kouilou qui est aussi le Président de ce grand parti qu’est le RDPS. Je tiens, donc, ici, à votre propos, de façon très solennelle, à vous présenter, à vous tous, mes Mamans et mes Papas, toutes mes excuses, par ce que le temps est passé, il y a eu beaucoup de combats politiques, mais c’est vrai que quand on est pris par les responsabilités, on a tendance à oublier l’essentiel, c’est-à-dire d’aller au contact permanent de ses parents. Et donc, pour cette absence qui vous a paru si longue, je voudrais ici solennellement vous demander pardon».
Si hier, le fils n’a pas été compris, pour avoir opéré le choix de la raison, le Président du RDPS, qui a pris l’engagement de soutenir le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, a saisi cette opportunité pour exhorter les militants et sympathisants qui, pour des multiples raisons, ont quitté le parti, à se ressaisir et à s’unir à lui, pour poursuivre ensemble les batailles politiques futures. «Je tends solennellement la main à tous nos sœurs et frères qui ont  quitté le bateau RDPS, pour des raisons x ou z, à un moment ou un autre, de venir avec nous, discuter et échanger», a-t-il lancé.
Les cadres et militants lui ont exprimé leur volonté, par la lecture de deux motions de soutien, le premier à l’endroit du Président du RDPS, et le second à l’endroit du Chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso, pour les efforts qu’il ne cesse de fournir quant au développement et à la modernisation du Congo.
Pour sa part, Jean-Marc Thystère-Tchicaya a fait savoir à l’assistance son intention de redynamiser le parti par une campagne d’adhésions qu’il va lancer sous peu et une restructuration des instances du parti. Il a, ensuite, promis de sillonner, dans un avenir proche, les six districts du Département du Kouilou, pour réitérer le même message de paix et d’unité aux populations. Cela ne peut être possible sans solliciter la bénédiction des mânes.
Après la rencontre de l’Hôtel Le Ruisseau, le Président du RDPS s’est rendu à Bwali, à une trentaine de kilomètres de Pointe-Noire, pour une visite de courtoisie à Sa Majesté Moé Makosso IV, Roi de Loango. Une initiative que Florent Tchibouanga, premier conseillé du Roi, a appréciée en ces termes: «C’est le Président du RDPS, mais, depuis qu’il est installé, il n’a jamais eu l’occasion de parler à ses pères. Il avait beaucoup de choses à faire, maintenant qu’il a trouvé le temps, il a dit qu’il va descendre, lui-même, dans tous les districts du Département du Kouilou, pour faire passer le message de paix, pour qu’on se rende compte que le RDPS est un grand parti organisé. En arrivant ici, il s’est rendu compte qu’il est un sujet du Roi, qu’il était nécessaire de venir présenter ses civilités au Roi, car il ne l’a jamais fait depuis qu’il est Ministre, depuis qu’il est Président du RDPS. C’est un signal fort qui ne trompe pas». Signalons que Jean-Marc Thystère-Tchicaya n’est pas allé les mains vides à Bwali. Il a fait un don de vivres à celui qui incarne le pouvoir royale.

Informations supplémentaires